Politics

Wall Street en nette hausse, portée par le voyage et la “tech”



par Lewis Krauskopf, Shreyashi Sanyal et Bansari Mayur Kamdar

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en nette hausse mardi, rebondissant après avoir plongé la veille du fait des inquiétudes sanitaires liées au variant Omicron du coronavirus, dans le sillage des gains des valeurs du voyage et technologiques, tandis que les résultats trimestriels de Nike et Micron ont alimenté la hausse.

L’indice Dow Jones a gagné 1,60%, ou 560,54 points, à 35.492,70 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 81,21 points, soit 1,78%, à 4.649,23 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 360,14 points (2,40%) à 15.341,09 points.

La rapide propagation du variant Omicron du coronavirus à travers le monde, à quelques jours des fêtes de fin d’année, a ravivé les incertitudes sur la mise en place de nouvelles restrictions sanitaires et l’impact économique de celles-ci.

Devenu majoritaire aux Etats-Unis, le variant Omicron a engendré une forte hausse des nouvelles contaminations au coronavirus et rendu les marchés volatiles durant l’ultime mois de l’année.

Au lendemain d’une séance dans le rouge, Wall Street a été portée par les gains enregistrés par les grandes valeurs technologiques comme Microsoft et Amazon, de même que par la hausse des secteurs les plus sensibles à l’économie, dont l’énergie.

Les titres liés au voyage ont bondi, à l’image de Carnival Corp, Las Vegas Sands et Expedia.

Il s’agit “clairement” d’une journée de prise de risques, a commenté David Joy, stratégiste en chef chez Ameriprise Financial, à Boston.

“Au moins pour aujourd’hui, il est clair que les investisseurs disent ‘on va être en mesure de naviguer à travers cette vague Omicron et en sortir en bon état'”, a-t-il déclaré.

Prisés ce mois-ci sur fond d’incertitudes, en particulier sanitaires, les secteurs défensifs ont été délaissés durant la séance.

Côté valeurs, Nike a progressé de 6,1% après avoir publié lundi soir un chiffre d’affaires et un bénéfice trimestriel supérieurs aux attentes et s’être dit confiant sur une amélioration des tensions dans les chaînes d’approvisionnement pour son prochain exercice fiscal annuel.

Micron Technology, qui a dit anticiper un bénéfice pour le deuxième trimestre meilleur que prévu, a grimpé de 10,5%.

(version française Jean Terzian)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.