Sports

Un Gym toujours aussi poussif


Comme la semaine passée, l’OGC Nice s’est contenté d’un match nul ce jeudi en Conference League. Cette fois sur la pelouse du Partizan Belgrade (1-1).

Tenu en échec sept jours plus tôt par Cologne, dans un match rendu chaotique par les exactions d’ultras en mal de sensations dans les tribunes de l’Allianz Riviera (1-1), le Gym entendait récupérer les points perdus à domicile sur la pelouse du Partizan Belgrade ce jeudi soir. Peine perdue, malgré une bonne entame de match de la part des Aiglons.

Sans Delort, blessé, mais avec Laborde, Gouiri ou encore Pépé au coup d’envoi, les Azuréens en effet ont eu tôt fait de trouver la faille, par leur défenseur britannique Bryan (0-1, 2e). Seulement au grand dam de leur coach Lucien Favre, les Niçois ont ensuite « joué beaucoup trop bas » pour forcer leur destin. Si Atal a pu sauver les siens en se sacrifiant sur la ligne de but avant la pause, les largesses de l’OGCN ont permis aux Serbes de revenir logiquement, grâce à Diabaté (1-1, 60e).

Lire aussi : Toute l’actu de la Conference League

Diop a bien touché du bois en deuxième période (65e) mais au final, au vu de la domination des Belgradois, Nice s’en tire à bon compte. Vainqueur dans le même temps du FC Slovacko (4-2), Cologne mène la danse dans cette poule D de la Conference League. Avec deux points de plus au compteur que le Gym et le Partizan. Les Dante et consorts tâcheront de décrocher dans trois semaines une première victoire sur la scène européenne aux dépens du club tchèque suscité.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.