Politics

Trail: Boucheix remporte l’Ut4M en parcourant les 173 km en 28 h


Alexandre Boucheix a remporté samedi en 28 heures 28 minutes l’épreuve-phare de l’Ultra tour des quatre massifs (Ut4M), un parcours de 173 km à travers lacs, sentiers et sommets de la région grenobloise qui s’est déroulé sous une forte chaleur.

Le Français Alexandre Boucheix, lors de l'Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP - OLIVIER CHASSIGNOLE)
Le Français Alexandre Boucheix, lors de l’Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP – OLIVIER CHASSIGNOLE)

Boucheix, un Parisien trentenaire connu dans le milieu du trail sous le surnom de “casquette verte”, a enchaîné les 11.500 mètres de dénivelé positif à un rythme d’enfer au travers des quatre massifs alpins du Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse.

Son poursuivant direct, Nicolas Prin, était attendu une heure trente plus tard.

“Je suis fatigué et très content. Je suis dans un état physique calamiteux, j’ai passé un moment très difficile dans Belledonne, il y a eu une énorme averse qui nous a surpris, je suis passé d’un état ultra chaud à ultra froid”, a dit Boucheix.

Le Français Alexandre Boucheix encourage d'autres participants, lors de l'Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP - OLIVIER CHASSIGNOLE)
Le Français Alexandre Boucheix encourage d’autres participants, lors de l’Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP – OLIVIER CHASSIGNOLE)

Il signe sa première victoire dans cette épreuve intense qui a enregistré une centaine d’abandons sur les 256 partants – dont 15 femmes – après 98 km de course. Ils étaient déjà 33 à renoncer après 40 km de parcours, à la base de Vif (Massif du Vercors).

“Je n’ai pas eu l’entraînement qu’il fallait pour courir ce type de format. Et la chaleur a fait qu’on a été nombreux dès le premier soir à être +dedans+. A Vif, beaucoup se demandait comment ils allaient faire pour poursuivre la course”, a raconté à l’AFP Mathias Hivert, qui s’est arrêté à Rioupéroux (km 87) après 19 heures de course, tout comme son frère Joévin après une longue hésitation.

Les concurrents se sont élancés de Seyssins (Isère) vendredi après-midi sous un pic de chaleur de près de 40 degrés.

Le Français Alexandre Boucheix contemple la vallée, lors de l'Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP - OLIVIER CHASSIGNOLE)
Le Français Alexandre Boucheix contemple la vallée, lors de l’Ultra tour des quatre massifs (Vercors, Taillefer, Belledonne et Chartreuse), le 21 juillet 2022 à Lans-en-Vercors (AFP – OLIVIER CHASSIGNOLE)

Selon le directeur de course Yves Martineu, “il y a eu une vague d’abandons au pied du Vercors mais rien de déraisonnable”: “Certains ont eu des coups de chaud mais ce n’est pas que la chaleur. D’autres n’avaient plus de jambes ou ont été surpris par le relief. C’est un parcours exigeant, la descente du col de l’Arc a fait très mal aux jambes”, a-t-il souligné.

A 17h00 samedi, la direction de course avait enregistré 128 abandons, soit un taux de 50%.

Les concurrents ont jusqu’à dimanche 19h00 pour passer la ligne d’arrivée.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.