Sports

Russie: Le coach du PSG veut « faire disparaître Poutine »


Alors que les joueuses du Paris Saint-Germain s’est déplacé à Kharkiv il y a quelques semaines, leur entraîneur Didier Ollé-Nicolle a affiché son franc soutien envers le peuple ukrainien.

Didier Ollé-Nicolle n’a pas peur de prendre position. L’entraîneur de la section féminine du Paris Saint-Germain a confié sa haine de Vladimir Poutine, en évoquant ce conflit militaire en Ukraine qu’il avait senti venir. « Il y a deux ou trois semaines je craignais cette guerre, confie-t-il dans les colonnes du Parisien. Tout le monde disait : non, ça ne peut pas arriver, mais j’avais le mauvais pressentiment que si… Parce que je n’ai pas peur de le dire : quand on a à faire à Poutine, tout peut arriver. »

Lire aussi : Russie: Dzyuba fracasse les ukrainiens de Premier League

Ollé-Nicolle repense ainsi tous les gens que les Parisiens ont pu croiser à Kharkiv, en décembre, lors d’un déplacement en Ligue des champions (victoire 6-0). « On voyait les gens aller au boulot, marcher, être déjà en souffrance parce que ce n’est pas un peuple pour qui tout est facile, que ce soit sur le plan géographique, du froid, de la neige, des moyens économiques. Mais on se rend compte qu’ils sont fiers, ils défendent leur pays. Donc moi en tout cas je suis vraiment de tout cœur avec eux, à mon petit niveau. »

« Je hais Poutine »

Le coach du PSG pense à ces « enfants, [ces] femmes, [ces] civils qui sont sous les bombes, qui souffrent, qui meurent. » Tout ça à cause d’un seul homme, « un mec qui décide de la vie des gens ». « Je trouve que c’est trop affreux et trop dégueulasse, avoue Ollé-Nicolle. Donc j’aime en ce moment les sportifs qui l’ouvrent, qui montent au créneau et qui appellent tout le monde à se révolter. Et puis à faire disparaître ce mec. »

Ollé-Nicolle affiche clairement sa détestation de Vladimir Poutine, le président russe. « Mais bon, c’est surtout aux Ukrainiens qu’on pense. En tout cas moi je prends fait et cause pour eux et je n’ai pas peur de dire que je hais Poutine », lance-t-il.

Lire aussi :Russie: le silence honteux de la WTALa Fifa et l’UEFA suspendent la Russie !Skicross en Russe, la décision honteuse de la FISLe GP de Russie n’aura pas lieu



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close