Sports

PJ Tucker s’est occupé du cas James Harden


Joel Embiid absent, on s’attendait à retrouver le James Harden des Rockets, capable de prendre 25 à 35 tirs par match. Doc Rivers lui avait demandé, et Harden avait annoncé qu’il était prêt à en faire plus. A l’arrivée, treize tirs seulement pour cinq réussites, cinq balles perdues, et une influence très réduite.

Pour le freiner, Erik Spoelstra avait décidé de lui coller PJ Tucker sur le dos. Pourquoi ? Parce qu’ils ont été coéquipiers, et Tucker le connaît par coeur !

« C’est du pur PJ, et j’ai un immense respect pour lui » répond Bam Adebayo. « Il a été dans la même équipe que lui. Il connaît ses habitudes, et pour moi, on ne peut pas trouver meilleur joueur pour défendre sur lui. Il a tellement d’impact et c’est l’un des meilleurs défenseurs de la NBA. »

Bien sûr, Spoelstra a envoyé plusieurs défenseurs sur Harden, et il y a eu beaucoup d’aides pour l’empêcher de pénétrer ou de trouver ses positions. Mais Tucker est allé jusqu’à le prendre tout terrain !

« C’est mon boulot : j’essaie de changer l’issue d’un match et d’avoir de l’influence sans marquer de points. De trouver un moyen de gagner. C’est tout. »

« Il a un timing incroyable pour réaliser des actions qui font la différence »

Tucker ne s’est pas contenté de bien défendre sur Harden puisqu’il ajoute 10 points et 7 rebonds. Champion NBA avec les Bucks, il adore faire le sale boulot, et c’est une chance pour Spoelstra de pouvoir compter sur un tel joueur. Il fait notamment référence à ces deux rebonds offensifs arrachés de suite dans le 3e quart-temps pour donner plusieurs tirs de plus à ses coéquipiers.

« Il a un timing incroyable pour réaliser des actions qui font la différence » estime le coach de Miami. « C’est difficile à expliquer. Ce sont des actions qui changent le momentum, et il sent le moment. Et bien souvent, il s’agit d’actions qu’on ne voit pas dans les stats avec des balles qui trainent, des déviations, des passages en force ou simplement des courses des deux côtés du terrain qui ne se traduisent pas nécessairement par des statistiques. Des actions qui insufflent de la confiance et de la vie à votre équipe. C’est un joueur qui inspire beaucoup les autres. »

Pour Doc Rivers, la faillite d’Harden est collective. « Ce n’est pas lié à James, mais c’est à cause de nous tous. On est une équipe et on doit jouer collectivement. James peut marquer plus de points, mais on doit l’aider à avoir de meilleures positions« .

Quant à Harden, il assure que la défense de Tucker n’est pas la cause de sa soirée ratée. « PJ est PJ et il restera PJ. Il se donne à fond, mais ce n’est pas quelque chose qui me préoccupe. »

 

P.J. Tucker Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2006-07 TOR 17 5 50.0 0.0 57.1 0.7 0.7 1.4 0.2 0.7 0.1 0.4 0.0 1.8
2012-13 PHX 79 24 47.3 31.4 74.4 1.7 2.8 4.4 1.4 1.8 0.8 0.9 0.2 6.4
2013-14 PHX 81 31 43.1 38.7 77.6 2.0 4.5 6.5 1.7 2.5 1.4 1.3 0.3 9.4
2014-15 PHX 78 31 43.8 34.5 72.7 1.5 5.0 6.4 1.6 2.3 1.4 1.2 0.3 9.1
2015-16 PHX 82 31 41.1 33.0 74.6 2.0 4.2 6.2 2.2 2.5 1.3 1.4 0.2 8.0
2016-17 * All Teams 81 28 41.3 35.7 77.4 1.4 4.4 5.8 1.2 2.4 1.4 0.8 0.2 6.7
2016-17 * PHX 57 29 41.5 33.8 79.2 1.7 4.4 6.0 1.3 2.5 1.5 0.9 0.3 7.0
2016-17 * TOR 24 25 40.6 40.0 68.8 1.0 4.4 5.4 1.1 2.2 1.3 0.6 0.2 5.8
2017-18 HOU 82 28 39.0 37.1 71.7 1.1 4.4 5.6 0.9 2.5 1.0 0.9 0.3 6.1
2018-19 HOU 82 34 39.6 37.7 69.5 1.5 4.4 5.8 1.2 3.1 1.6 0.8 0.5 7.3
2019-20 HOU 72 34 41.5 35.8 81.2 1.6 5.1 6.6 1.6 3.2 1.1 1.0 0.5 6.9
2020-21 * All Teams 52 26 37.3 33.6 75.0 1.0 2.9 3.9 1.2 2.4 0.8 0.8 0.4 3.7
2020-21 * HOU 32 30 36.6 31.4 78.3 1.0 3.6 4.6 1.4 2.8 0.9 1.0 0.6 4.4
2020-21 * MIL 20 20 39.1 39.4 60.0 0.9 1.9 2.8 0.8 1.7 0.5 0.4 0.1 2.6
2021-22 MIA 71 28 48.4 41.5 73.8 1.4 4.0 5.5 2.1 2.3 0.8 0.9 0.2 7.6
Total   777 29 42.5 36.4 74.8 1.5 4.1 5.7 1.5 2.5 1.1 1.0 0.3 7.1



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.