Sports

Phoenix passe les Bulls à la moulinette


Troisième match de suite à l’Ouest pour les Bulls, et troisième lourde défaite. Les hommes de Billy Donovan n’ont jamais été en mesure d’inquiéter la meilleure équipe de la ligue. Derrière Devin Booker, c’est tout le collectif de Phoenix qui a, comme toujours, répondu présent.

Après un premier quart temps équilibré qui a vu Devin Booker et le duo DeRozan – Vucevic se tirer la bourre, les Suns font le break grâce à un 10-2 débuté par une action à 4 points de Landry Shamet (52-40). Les Bulls manquent alors de réussite et le duo Booker – Ayton enfonce le clou avant la pause (61-47).

Alors que Zach LaVine met enfin un tir, la défense de Phoenix met tous ses coéquipiers sous l’éteignoir et Phoenix appuie sur l’accélérateur. Un alley-oop de Booker pour Ayton met l’écart à +21. Mikal Bridges se joint alors au festival des Suns et Chicago jette l’éponge (95-69). Le dernier quart-temps n’est qu’une formalité et Phoenix engrange une quatrième victoire de suite malgré les absences de Chris Paul et de Jae Crowder.

CE QU’IL FAUT RETENIR

– L’impact déterminant de Deandre Ayton. Après 16 minutes de jeu, Deandre Ayton comptait déjà 10 et 7 rebonds. C’est dans son sillage, des deux côtés du terrain, que les Suns ont pris le contrôle de la rencontre. Trop physique pour Nikola Vucevic, sa seule présence dans la raquette a forcé la défense de Chicago à la faute, permettant à ses coéquipiers de bénéficier de tirs ouverts de loin.

– Zach LaVine et DeMar DeRozan avalés par la défense des Suns. Malgré le bon premier quart-temps de DeMar DeRozan, Phoenix a rapidement rendu la vie du All-Star difficile pour faire déjouer les Bulls. De la même manière, la défense des Suns a forcé Zach LaVine à faire confiance à ses coéquipiers. La star de Chicago a toutefois essayé de forcer pour ramener son équipe dans le match mais à part plusieurs lancers francs en troisième quart temps, il n’a jamais pu trouver son rythme et son adresse.

– La machine intraitable de Monty Williams. Les Suns connaissent leur identité de jeu et l’absence de Chris Paul, comme cette nuit de Jae Crowder, ne change pas la donne. Face aux Bulls, ils ont récité leurs gammes, prenant facilement à défaut la défense des Bulls. Devin Booker a été égal à lui-même, Cameron Payne tient la baraque avec brio à la mène, et le duo Deandre Ayton – Mikal Bridges continue d’étendre son impact offensif. Cette rigueur offensive se retrouve également de l’autre côté du terrain. Une fois au complet, les Suns vont être difficile à battre.

TOPS/FLOPS

Devin Booker. Auteur de 28 points à 10 sur 18 aux tirs, l’arrière des Suns a donné le ton pour son équipe et lui a également permis de faire main basse sur le match en deuxième quart temps.

Deandre Ayton. Dominateur dans son duel avec Nikola Vucevic, il a terminé la rencontre en double-double (20 points, 12 rebonds) en seulement 24 minutes de jeu.

Cameron Payne. La doublure de Chris Paul prouve match après match que Monty Williams peut son compter sur lui pour mettre en place le jeu de Phoenix. Cette nuit, il a marqué 15 points et distribué 7 caviars, avec peu de déchets.

Zach LaVine. La nuit aura été longue pour la star de Chicago. Zach LaVine a tout de même terminé avec 9 passes décisives mais aussi un piètre 1 sur 7 aux tirs.

LA SUITE

Phoenix (57-14) : les Suns débutent un mini « road trip » de trois matchs à Sacramento dimanche

Chicago (41-29) : les Bulls retrouvent le United Center pour faire face aux Raptors, qui les talonnent au classement de la conférence Est.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.