Politics

Panne d’internet : des actes de vandalisme seraient à l’origine des coupures



Qu’est ce qui explique ces ralentissements et ces coupures de l’accès à internet signalés ce mercredi 27 avril ? Il s’agirait selon le ministère de l’Économie Bruno Le Maire d’un problème de “tuyaux sectionnés”. Des sections qui pourraient correspondre à des actes de vandalisme touchant le réseau de fibres optiques, selon des sources concordantes. “Ce genre d’incident de cette ampleur, ça n’arrive jamais”, a déclaré à l’AFP une source proche du dossier. “C’est la première fois, et on ne sait pas qui c’est, pour l’instant”, a-t-elle poursuivi, indiquant que des dispositifs de surveillance avaient été mis en place pour éviter que cela n’arrive ailleurs.

L’opérateur Free, largement affecté, a signalé de son côté sur Twitter de “multiples actes de malveillances” sur l’infrastructure fibre survenus durant la nuit et désormais “circonscrits” le 27 avril en fin de matinée.

“Les attaques ont eu lieu cette nuit à 4h00. Depuis ce matin, les équipes sont mobilisées”, a déclaré à l’AFP l’opérateur qui espère que le réseau sera “rétabli dans la journée”. L’opérateur SFR, également concerné, a confirmé “plusieurs coupures de fibre” autour de Lyon et en Ile-de-France, dont l’origine “est inconnue”. “Les équipes sont sur le pont” et les “travaux sont en cours”, a poursuivi l’entreprise. En revanche, leur concurrent Bouygues Telecom “n’utilise pas les liens concernés par ces dysfonctionnements et les services mobiles et fixes sont assurés normalement”, a déclaré le groupe à l’AFP. “Trois des quatre artères de Free, qui constituent la colonne vertébrale de leur réseau ont été vandalisées”, ont indiqué d’autres sources.

Un acte de malveillance coordonné ?

Selon une information de L’Obs qui se base sur une source anonyme étatique, l’acte de malveillance serait “coordonné”, “grave” et “très rare”. Un ingénieur Télécoms et Réseaux, qui s’exprime sur son compte Twitter, avance que des câbles de plusieurs réseaux fibre longue distance auraient été partiellement sectionnés, de Paris en direction de Strasbourg, Lyon et Lille, à trois reprises : vers 3H20, 3H40 et 5H20. Selon L’Obs, la coupure du câble Paris-Lyon aurait eu lieu au niveau de La Chapelle-la-Reine en Seine-et-Marne, et serait dû à “un acte de vandalisme”. Et pour une autre source du média, il pourrait s’agir “d’une attaque qui peut être assimilée à du cyberterrorisme”.

Les sites qui répertorient les pannes montrent bien qu’il y a plus de difficultés de connexion qu’à l’accoutumée. A 13h, Free-Réseau affichaient ainsi près de 694 incidents détectés. Il faudra attendre ce soir pour un retour à la normale.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close