Sports

Malik Monk s’est racheté une conduite à Los Angeles


C’est un des rares rayons de soleil de la saison morose des Lakers ainsi qu’un excellent rapport qualité/prix. Signé pour 1.8 million de dollars l’été dernier, Malik Monk réalise la meilleure saison de sa carrière et il s’est avéré précieux dans certains moments, avec ses points et son énergie.

Ce sont des qualités qu’on avait déjà aperçues à Charlotte, mais là-bas, Monk n’arrivait jamais à être régulier. Pour ESPN, il est revenu sur la source de ce problème, qu’il date de la saison 2018/2019, sa deuxième dans la ligue.

« J’avais 19 ans et je n’étais pas encore un vrai professionnel », se souvient-il. « James Borrego m’a vendu un rêve : j’allais jouer. Il avait échangé avec moi et mon frère avant le début de saison et m’avait dit que je serais important, derrière Kemba Walker. Dès que la saison a commencé, on est parti dans le sens inverse. Et, à partir de là, je n’ai jamais été dedans. »

« Je n’ai pas fait beaucoup d’efforts à Charlotte »

Borrego venait d’arriver sur le banc de Charlotte, et surtout, après son entretien avec Monk, Tony Parker avait rejoint les Hornets. Même s’ils n’évoluent pas au même poste, Monk se retrouve relégué dans la rotation, et le Français n’était pas là uniquement pour encadrer les jeunes.

« La saison avançait et la franchise essayait de gagner des matches plutôt que de développer les jeunes joueurs », insiste Marcus Monk, son frère. « Et alors, Malik a pris ça personnellement. »

A l’époque, il y a une cassure entre le joueur et les Hornets. Monk est déçu et se sent ciblé. Il le fait donc payer à la franchise.

« Il y avait toujours un truc : Malik était en retard pour ses soins. Sauf qu’il ne fait pas ses soins, car il estime ne pas en avoir besoin… On parlait toujours de choses qui sont extérieures au basket. J’ai vraiment essayé de comprendre ce qu’il se passait, mais je n’ai jamais su. Jamais. Donc je n’ai pas fait beaucoup d’efforts à Charlotte. Je recevais des messages contradictoires de la part de tout le monde. Je me disais que la franchise ne me voulait pas, donc que j’allais shooter et seulement défendre à 50 % de mes moyens. Et ça ne marche pas comme ça : on ne peut pas donner 50 % et espérer recevoir 100 %. »

Pour noircir encore un peu plus le tableau, Monk est suspendu en février 2020, deux semaines avant l’arrêt de la saison à cause du Covid-19, pour une infraction au règlement antidopage de la ligue. « C’était terrible pour moi. Je ne pouvais plus jouer au basket. »

Désormais trop cher pour les Lakers ?

Malgré cette aventure ratée à Charlotte, l’arrière parvient à signer chez les Lakers l’été dernier. C’est une opportunité en or pour deux raisons : il va pouvoir jouer le titre avec le duo LeBron James – Anthony Davis et aussi faire évoluer son image et sa carrière.

« Tout le monde avait des informations de moi venant de Charlotte. Donc en arrivant à Los Angeles, j’ai fait savoir à chacun que le Malik de Charlotte n’était pas le vrai Malik, celui que je suis vraiment. Ils m’ont apporté beaucoup de confiance, c’est une superbe expérience et je me sens à l’aise afin de tout donner pour eux. »

Le joueur des Lakers a déjà exprimé son envie de rester en Californie, mais cela s’annonce compliqué. L’effectif est construit autour des contrats de James, Davis, Russell Westbrook voire Talen Horton-Tucker (139 millions de dollars à eux quatre si le meneur n’utilise pas son option cet été), et s’ils veulent conserver Monk, les dirigeants ne pourront lui offrir qu’un minimum vétéran un peu boosté, soit environ deux millions de dollars, ou une exception à 6.3 millions. Pas plus.

C’est peu pour un joueur qui sort de la meilleure saison de sa carrière et pèse 12.9 points de moyenne à 39 % de réussite à 3-pts. Clairement, s’il le souhaite, Monk, qui sera libre, pourra décrocher un contrat plus important ailleurs.

« Ce partenariat a été positif pour les deux camps », remarque tout de même Rob Pelinka, le GM des champions 2020. « Il a été productif pour les Lakers et, de son côté, il a montré à tout le monde ce qu’il pouvait faire dans des grands matches. On espère faire notre futur avec lui. »

Malik Monk Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 CHA 63 14 36.0 34.2 84.2 0.1 0.9 1.1 1.4 1.0 0.3 0.8 0.1 6.7
2018-19 CHA 73 17 38.7 33.0 88.2 0.2 1.7 1.9 1.6 1.5 0.5 1.2 0.3 9.0
2019-20 CHA 55 21 43.4 28.4 82.0 0.5 2.4 2.9 2.1 1.4 0.5 1.4 0.3 10.3
2020-21 CHA 42 21 43.4 40.1 81.9 0.3 2.1 2.4 2.1 1.1 0.5 1.3 0.1 11.7
2021-22 LAL 63 28 46.4 39.4 76.7 0.5 2.9 3.4 2.7 1.8 0.8 1.4 0.4 12.9
Total   296 20 41.9 35.3 82.6 0.3 2.0 2.3 2.0 1.4 0.5 1.2 0.2 9.9



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.