Sports

Malgré l’amour des fans des Blazers, CJ McCollum était pressé de tourner la page


Quelques huées émergent du Moda Center alors que les arbitres viennent de sanctionner… un joueur adverse. Pas n’importe quel joueur des Pelicans puisqu’il s’agit de CJ McCollum. Ce dernier avait pourtant fait sauter le rookie Keon Johnson mais en engageant son « floater », il a mis son épaule. Passage à force.

« C’est une marque d’amour, c’était marrant, vraiment marrant », décrit l’arrière en référence à cette scène du deuxième quart-temps. « J’ai apprécié. Je ne pense pas non plus qu’il s’agissait d’une faute offensive. »

Pour la première fois depuis son transfert début février, l’arrière des Pelicans effectuait son retour dans son ancienne salle. Retour gagnant pour le MIP 2016 qui, après une entame de rencontre bouillante (14 points dans le premier quart-temps), a compilé 25 points (9/16 aux tirs), 4 passes et 3 rebonds dans une victoire importante pour son équipe.

« On est restés suffisamment concentrés et on a fait ce qu’il fallait pour l’emporter », poursuit l’arrière, marqué par la réception du public local qui l’a ovationné dès son introduction. « C’était sympa de sentir cet amour. Cette ‘standing ovation’ était spéciale. Ma famille et moi ne l’oublierons probablement jamais. »

« J’aime appeler ça une rupture heureuse »

Le meilleur marqueur de la rencontre ne cache pas que ce contexte n’a pas été simple à gérer. « J’ai bien démarré mais j’ai fatigué. J’ai failli faire ‘airball’ sur un lancer-franc. J’étais juste épuisé physiquement et mentalement. J’ai essayé de me concentrer sur le match mais il se passait beaucoup de choses. On ne peut pas vraiment l’expliquer mais les émotions pompent de l’énergie. Je suis heureux d’avoir pu surmonter ça et aider mon équipe ce soir, mais j’ai hâte de tourner la page. »

Tourner la page de plus de huit belles saisons passées dans l’Oregon où le 10e choix de la Draft 2013 a émergé comme l’un des meilleurs arrières de la ligue. En évoluant désormais sans Damian Lillard, il a désormais le leadership avec les Pelicans avec lesquels il a fait grimper son rendement statistique. Sa situation à la Nouvelle-Orléans ? « Exactement comme je l’avais imaginée. »

« C’est l’équipe sur laquelle j’ai jeté mon dévolu et qui a jeté son dévolu sur moi. Je savais ce pour quoi j’avais signé et ce qu’on allait me demander, c’est ce que je fais. Ils ont également respecté leur part du marché. Je suis heureux d’être dans cette situation », note CJ McCollum qui voyait cette rencontre comme un moyen de clore ce chapitre avec les Blazers.

« C’est l’étape finale. On sait savez que ça va arriver à un moment donné. Mais c’est positif que ce soit des émotions heureuses plutôt que l’inverse. J’aime appeler ça une rupture heureuse. Une rupture où vous n’êtes pas amer envers votre ex. »

C.J. McCollum Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 POR 38 13 41.6 37.5 67.6 0.2 1.1 1.3 0.7 1.4 0.4 0.9 0.1 5.3
2014-15 POR 62 16 43.6 39.6 69.9 0.2 1.2 1.5 1.0 1.3 0.7 0.8 0.1 6.8
2015-16 POR 80 35 44.8 41.7 82.7 0.6 2.7 3.2 4.3 2.3 1.2 2.5 0.3 20.8
2016-17 POR 80 35 48.0 42.1 91.2 0.8 2.9 3.6 3.6 2.5 0.9 2.2 0.5 23.0
2017-18 POR 81 36 44.3 39.7 83.6 0.7 3.3 4.0 3.4 2.1 1.0 1.9 0.4 21.4
2018-19 POR 70 34 45.9 37.5 82.8 0.9 3.1 4.0 3.0 2.5 0.8 1.5 0.4 21.0
2019-20 POR 70 37 45.1 37.9 75.7 0.7 3.6 4.2 4.4 2.6 0.8 1.8 0.6 22.2
2020-21 POR 47 34 45.8 40.2 81.2 0.6 3.3 3.9 4.7 1.9 0.9 1.4 0.5 23.1
2021-22 * All Teams 55 35 46.0 38.4 71.3 0.9 3.6 4.5 5.2 2.0 1.1 2.0 0.4 22.4
2021-22 * POR 36 35 43.6 38.4 70.6 0.9 3.3 4.3 4.5 2.1 1.0 1.9 0.6 20.5
2021-22 * NOP 19 35 50.1 38.4 72.0 0.8 4.1 4.9 6.5 1.8 1.2 2.2 0.1 26.0
Total   583 32 45.5 39.6 81.5 0.6 2.8 3.5 3.5 2.1 0.9 1.7 0.4 19.2



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close