Politics

Macron voit chez Mélenchon et Le Pen “un projet de désordre et de soumission”



Emmanuel Macron affirme voir chez ses adversaires Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen “un projet de désordre et de soumission” à la Russie, et souhaite qu’aux élections législatives des 12 et 19 juin, les Français fassent le choix d’une “majorité stable et sérieuse”.

“Je vois dans le projet de Jean-Luc Mélenchon ou de Madame Le Pen un projet de désordre et de soumission. Ils expliquent qu’il faut sortir de nos alliances, de l’Europe, et bâtir des alliances stratégiques avec la Russie. C’est la soumission à la Russie”, assène le président de la République, dans un entretien avec plusieurs quotidiens régionaux, diffusé vendredi soir.

Selon le chef de l’Etat, le programme de la nouvelle union des gauches (Nupes) forgée par M. Mélenchon utilise “20 fois le mot taxation et 30 fois le mot interdiction”. “C’est un projet de liberté sans doute ? Cela ne va pas rendre les gens fous ça ?”, se demande-t-il.

“Je souhaite que, dans la continuité de l’élection présidentielle, les Français fassent le choix de la solidité : d’une majorité stable et sérieuse pour les protéger face aux crises et pour agir pour l’avenir”, ajoute le président.

Alors que Jean-Luc Mélenchon souhaite devenir “Premier ministre” si la Nupes obtient aux législatives la majorité, Emmanuel Macron affirme: “Il est rare de gagner une élection à laquelle on ne se présente pas. Le président choisit la personne qu’il nomme Premier ministre en regardant le Parlement. Aucun parti politique ne peut imposer un nom au Président.”

Sur les institutions, Emmanuel Macron précise qu’il mettra en place la commission transpartisane “dès cet automne”, et qu’il souhaite “lancer (la) réforme” de la proportionnelle “à l’automne” pour “avoir les conclusions dès 2023”.

“Il faut redonner de la vitalité à notre débat démocratique”, souligne le président, qui voit un “paradoxe dans nos sociétés, où la volonté de s’exprimer est très forte mais avec une désaffection pour les élections”, alors que l’abstention a progressé aux derniers scrutins.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close