Sports

Les Warriors se sont à nouveau écroulés en fin de match


Face à Denver, c’est le « Hack-a-Looney » et plusieurs erreurs défensives qui avaient couté le match à des Dubs fatigués juste avant la coupure du All-Star Game. Cette nuit, ils avaient continué sur leur lancée de leur belle victoire face à Portland jeudi pour prendre 21 points d’avance avant de se liquéfier en attaque comme en défense.

Dominateur pendant 36 minutes, Golden State n’a de nouveau pas su s’ajuster au changement stratégique de son adversaire. Quand Jason Kidd a décidé de jouer sans intérieur pour pouvoir « switcher » sur tous les écrans et les coupes des Warriors, l’attaque de Steve Kerr s’est alors figée.

Seulement la deuxième défaite des Warriors de Steve Kerr, lors des 206 matchs où ils ont mené de 20 points

Le manque de rythme et de mouvement ont forcé les joueurs de la Baie à prendre des tirs difficiles et leur adresse a piqué du nez. Les Dubs sont en effet restés sans marquer le moindre panier pendant plus de huit minutes et ont terminé le dernier quart temps à 5 sur 21 aux tirs, dont 2 sur 11 à 3-points.

« Quand ils ont commencé à revenir, nous avons perdu notre énergie et notre état d’esprit, » expliquait Steve Kerr. « On a laissé le momentum du match nous échapper. L’énergie est passée de leur côté sur le terrain et en dehors. Leur banc était debout alors que nos joueurs avaient la tête basse. »

Ce cauchemar offensif a également eu des répercussions sur leur intensité défensive. Alors qu’ils avaient limité Dallas à 74 points lors des trois premiers quart-temps, des failles défensives ont commencé à s’ouvrir, permettant aux Mavs de reprendre confiance et de revenir dans le match.

« Dinwiddie a attaqué le cercle sans relâche et nous avons subi. On a essayé plusieurs combinaisons pour les arrêter mais rien n’a fonctionné, » se lamentait l’entraineur des Warriors. « On a raté des tirs ouverts et ils se sont engouffrés dans la brèche.

Les Warriors sont alors entrés dans une spirale négative. Leurs mauvais choix offensifs ont permis à Dallas d’attaquer des Warriors sur leurs talons. Golden State a alors subi la pression texane et enchainé leurs erreurs défensives, en ratant des rotations ou en se contentant de changer sur les écrans, permettant par exemple à Luka Doncic d’enfoncer Stephen Curry à plusieurs reprises pour trouver des tirs faciles.

Utiliser ces matchs pour les playoffs

Ils ont également dû faire face à la défense des Mavs en place pendant la plupart du dernier quart-temps. Les Warriors n’ont eux jamais réussi à se créer des situations avantageuses. Si le retour éventuel de Draymond Green devrait aider à régler ce problème, nous avons vu à plusieurs reprises lors des playoffs que l’attaque de Steve Kerr peut devenir moins efficace face à des adversaires habitués aux systèmes de son équipe.

« Nous avons eu des absents donc on a terminé des matchs serrés avec de nombreuses combinaisons de joueurs. Draymond, Andre (Iguodala), ce soir Klay était absent, c’est difficile de construire des habitudes, » expliquait Stephen Curry. « Cela dit, nous devons absolument trouver le moyen de conserver notre énergie même quand les tirs ne rentrent pas car en playoffs nous savons que, par moment, on devra aller chercher des victoires avant tout par notre défense. Et vous ne pouvez pas baisser les bras si votre adversaire commence à avoir le vent en poupe. »

Steve Kerr partageait l’analyse de son meneur. Si ces deux dernières défaites font tâche, elles doivent cependant être utiles pour faire comprendre à son équipe et en particulier à ses jeunes joueurs que ce genre de scénario est courant lors des playoffs et qu’il faut savoir vite réagir.

« Ces deux derniers matchs avaient une saveur de playoffs. C’est comme ça que ça se passe quand vous jouez contre une bonne équipe, le match n’est jamais terminé, » rappelait Steve Kerr. « Nous avons commis beaucoup trop d’erreurs de concentration. On a fait des fautes, on n’a pas été présent sur les rotations pour défendre le cercle. Quand ils ont joué petit, notre défense a volé en éclats. À nous d’apprendre de ce match pour être plus forts lors du prochain. »

Propos recueillis à San Francisco.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Stephen Curry 55 34.7 42.8 37.8 92.1 0.6 4.7 5.3 6.5 3.3 1.4 0.4 2.1 25.7
Andrew Wiggins 55 31.6 47.8 40.9 65.3 1.0 3.2 4.2 2.1 1.4 1.0 0.7 1.9 17.6
Klay Thompson 17 25.2 42.3 38.5 93.9 0.4 3.4 3.8 3.0 1.3 0.6 0.4 1.4 17.1
Jordan Poole 54 28.8 43.9 33.8 92.3 0.5 2.6 3.1 3.5 2.3 0.8 0.3 2.6 16.3
Otto Porter 49 21.4 47.7 38.9 76.9 1.1 4.2 5.3 1.5 0.5 1.1 0.5 1.3 8.4
Jonathan Kuminga 48 14.7 50.9 32.6 67.2 0.6 2.3 2.9 0.7 1.0 0.4 0.3 1.9 8.1
Draymond Green 34 29.9 53.7 28.6 59.7 1.1 6.4 7.6 7.4 3.1 1.4 1.2 2.8 7.9
Damion Lee 48 20.3 45.2 36.8 85.4 0.4 2.8 3.1 1.0 0.6 0.7 0.1 1.4 7.8
Gary Payton Ii 57 16.6 61.7 37.5 58.0 0.9 2.5 3.4 0.8 0.5 1.4 0.3 1.7 6.9
Kevon Looney 60 21.3 55.4 0.0 63.1 2.7 4.8 7.5 1.7 0.9 0.6 0.7 2.7 6.4
Nemanja Bjelica 54 15.2 45.9 33.9 68.2 0.8 3.0 3.9 1.9 1.1 0.6 0.3 1.6 6.1
Juan Toscano-anderson 57 14.5 49.0 30.3 59.6 0.5 2.2 2.7 1.9 1.1 0.7 0.3 1.6 4.5
Andre Iguodala 26 19.9 39.2 23.0 81.2 0.7 2.6 3.3 3.8 0.9 0.8 0.8 1.0 4.1
Moses Moody 35 9.5 37.1 30.3 81.0 0.3 1.1 1.4 0.3 0.2 0.1 0.2 0.7 3.3
Quinndary Weatherspoon 5 6.6 60.0 0.0 100.0 0.2 1.0 1.2 0.4 0.6 0.2 0.2 1.4 2.8
Chris Chiozza 26 10.7 29.2 37.2 100.0 0.3 0.8 1.2 1.8 0.8 0.3 0.0 0.9 2.1
Jeff Dowtin 4 6.9 50.0 0.0 0.0 0.2 1.5 1.8 0.8 0.2 0.0 0.2 0.5 1.5



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.