Politics

les rebelles houthistes attaquent une installation pétrolière d’Aramco


Site pétrolier Aramco à Abqaid, en Arabie saoudite, en 2019.

Les rebelles houthistes ont visé samedi 19 mars plusieurs cibles en Arabie saoudite, dont une installation du géant pétrolier Aramco à Jizan, dans le sud du pays. Les rebelles ont aussi touché une usine de désalinisation à Al-Shaqeeq et une centrale électrique de Dhahran Al-Janoub, selon un communiqué de la coalition dirigée par Riyad au Yémen, cité par l’agence de presse saoudienne (SPA).

La coalition a indiqué que quatre drones avaient été interceptés et détruits dans le sud près du Yémen. Cette région est régulièrement la cible d’attaques de drones et de missiles houthistes. L’annonce intervient après qu’une raffinerie de pétrole de la capitale saoudienne Riyad a été attaquée le 10 mars par un drone, une opération revendiquée par les Houthistes.

Lire aussi Attaque de drones : la coalition menée par l’Arabie saoudite riposte par des frappes aériennes meurtrières au Yémen

Plus tôt cette semaine, les houthistes ont rejeté une invitation du Conseil de coopération du Golfe composé de six pays de la région à participer aux pourparlers sur le conflit au Yémen, qui se tiendront à Riyad à partir du 29 mars.

Marchés du pétrole fébriles

L’Arabie saoudite dirige une coalition militaire au Yémen en soutien au gouvernement internationalement reconnu, engagé dans un conflit sanglant contre les houthistes, soutenus par l’Iran, depuis la mi-2014. La guerre a fait des centaines de milliers de morts tandis que des millions de personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers, dans ce que les Nations unies ont qualifié de pire crise humanitaire au monde.

Lire aussi Au Yémen, une cinquantaine d’enfants tués ou mutilés en deux mois, selon l’Unicef

Les rebelles houthistes ciblent souvent les aéroports et les installations pétrolières en Arabie saoudite, l’un des plus grands exportateurs de pétrole au monde, dans le contexte de la direction par le royaume de la coalition militaire contre eux.

Cette dernière attaque intervient alors qu’Aramco se prépare à annoncer dimanche ses résultats pour 2021. Les marchés mondiaux du pétrole sont très fébriles quant aux conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie sur l’approvisionnement en énergie.

Lire aussi Au Yémen, une cinquantaine d’enfants tués ou mutilés en deux mois, selon l’Unicef

Le Monde avec AFP



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.