Politics

les Etats membres de l’UE d’accord pour réduire leur consommation de gaz


https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Solène L’Hénoret

Image de couverture : INA FASSBENDER / AFP

Les contributions à ce direct sont ouvertes de 9 heures à 21 heures.

  • Les pays de l’Union européenne sont parvenus, mardi 26 juillet, à un accord sur une réduction de la consommation de gaz l’hiver prochain, de manière à réduire leur dépendance envers Moscou, après la nouvelle baisse sévère des livraisons russes.
  • Gazprom avait annoncé lundi 25 juillet une nouvelle réduction draconienne des livraisons de gaz à l’Europe, dès mercredi 27 juillet, à 33 millions de mètres cubes quotidiens, évoquant la nécessité d’opérations de maintenance d’une turbine. Cela représente environ 20 % des capacités du gazoduc Nord Stream 1, qui est déjà actuellement utilisé à 40 % seulement.
  • Les prix du gaz et du pétrole ont terminé à la hausse, lundi, les craintes concernant des baisses d’approvisionnement d’hydrocarbures venant de Russie refaisant surface. Le prix du gaz naturel européen était autour des 190 euros le MWh mardi matin.
  • Un quartier résidentiel de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, située dans le nord-est du pays, a été bombardé mardi selon son maire, Ihor Terekhov. La Russie a tiré des missiles S−300 depuis Belgorod, a affirmé Maria Avdeeva, directrice de la recherche à l’European Expert Association, précisant que « l’un a touché le terrain de foot des enfants ; le second, [une zone] près de l’entrée du métro ».
  • Une « frappe massive » a touché Mykolaïv, mardi matin, a fait savoir le gouverneur régional de la ville, en publiant une vidéo, où l’on voit de nombreuses explosions et de la fumée noire. Une installation d’infrastructure critique et une entreprise automobile auraient été touchées sans faire de victimes. Des missiles ont également visé la périphérie de la ville, et il y a eu des tentatives d’endommager les installations portuaires.
  • Le ministère de la défense britannique a mis en doute le récit de la Russie à propos de l’attaque de missiles de dimanche 24 juillet sur Odessa, dans son dernier bulletin publié mardi matin sur Twitter. Le ministère britannique estime que : « Le ministère de la défense russe a affirmé avoir touché un navire de guerre ukrainien et un stock de missiles antinavires. Rien n’indique que de telles cibles étaient à l’endroit où les missiles ont frappé. (…) La Russie continuera de donner la priorité aux efforts visant à dégrader et à détruire la capacité antinavires de l’Ukraine. Cependant, les processus de ciblage de la Russie sont très probablement régulièrement minés par des renseignements obsolètes, une mauvaise planification et une approche descendante des opérations. » L’Ukraine accuse Vladimir Poutine de compromettre l’application de l’accord signé la veille sur la reprise des exportations des céréales bloquées par la guerre. Les Occidentaux et l’ONU ont condamné cette frappe, que Moscou a niée auprès de la Turquie.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Tribune. « La région limitrophe du Donbass, peu évoquée, constitue un enjeu stratégique important »

Factuel. Réduction des livraisons de gaz russe : les Occidentaux et Moscou se renvoient la responsabilité

Entretien. Andreas Kappeler, historien : « Tant que le « petit frère » obéit et est loyal, le « grand frère » l’aime et le protège »

Témoignages. Exilés ukrainiens et russes en France : « Ma mère me dit que tout le monde est très fier de moi, de mon choix de rester ici »

Décryptage. En Ukraine, après cent cinquante jours, l’étrange enlisement de l’armée russe

Tribune. Olaf Scholz : « Après le tournant historique qu’a constitué l’attaque de Poutine contre l’Ukraine, rien ne sera plus comme avant »

Reportage. Luxe, calme et oligarques : en Sardaigne, la côte des Russes

La carte de la guerre en Ukraine, jour après jour





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.