Sports

Les conseils de Rummenigge au PSG


Retraité du ballon rond et de son dernier rôle en date, président du conseil d’administration du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge livre son regard sur ce PSG qu’il a pu abhorrer par le passé.

Du côté de Munich, les nouveaux riches que sont Manchester City et le PSG n’ont pas la cote, et Karl-Heinz Rummenigge n’était pas forcément le moins critique quand il avait un mot à dire sur le club rouge et bleu. Neuf mois après sa retraite néanmoins, l’intéressé reconnaît volontiers des atouts et mérites au club d’un Nasser Al-Khelaïfi qu’il estime particulièrement si l’on en croit son interview accordée à L’Equipe.

« Où était le PSG avant Nasser ? Un club qu’il fallait chercher longtemps avant de le trouver sur la carte européenne, observe l’ancien dirigeant bavarois. Lorsque le Qatar l’a repris, Paris accusait de gros soucis économiques. Depuis, il attire les plus grandes stars de la planète et il est parmi les six meilleurs au classement de l’UEFA. » Aussi se permet-il d’ajouter à l’endroit de son homologue qatarien: « Si j’ai un conseil à donner à Nasser, c’est: « Sois patient ». Le PSG dispose d’un effectif exceptionnel mais il n’a aucune patience. Il faut que le PSG comprenne qu’il est tout simplement impossible de gagner la C1 du jour au lendemain, peu importent les investissements consentis. »

Le PSG, « un club capable de marquer son époque »

Karl-Heinz Rummenigge revient ainsi sur l’épisode qui a suivi l’élimination du PSG face au Real, et ce coup de sang de « NAK » et Leonardo dans les coulisses de Bernabeu. « J’ai été à la place de Nasser et cela ne servait à rien de perdre ses nerfs. Nasser est quelqu’un de rationnel, il se maîtrise. Il est toujours poli, attentionné, mais le foot, c’est beaucoup d’émotions. La prochaine fois que je le verrai, je lui déconseillerai de se diriger vers le vestiaire des arbitres. Il ne faut pas oublier que c’est un président de club encore jeune. »

Pour conclure, l’ancienne icône du football allemand trace la voie à suivre pour le club de la capitale: « Il faut inclure l’entraîneur dans les décisions stratégiques tout en développant une philosophie de jeu qui corresponde à l’ADN du club. Le président, le directeur sportif et le coach doivent être ensemble dans le projet. Paris a besoin de continuité à tous les étages et pour y parvenir, il faut un technicien qui assure l’équilibre. Le PSG dispose de tous les ingrédients afin de devenir un club capable de marquer son époque. »

Lire aussi : Le projet de Super Ligue bientôt relancé !



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close