Politics

«Les chaines d’approvisionnement alimentaires s’effondrent en Ukraine», selon le PAM



Publié le :

Après plus de trois semaines de guerre, le Programme alimentaire mondial (PAM) tire la sonnette d’alarme : les chaînes d’approvisionnement alimentaire sont en train de s’effondrer en Ukraine. Mais le conflit dépasse d’ores et déjà les frontières ukrainiennes, avec des conséquences graves sur la sécurité alimentaire mondiale. Abeer Etefa est l’une des porte-paroles du PAM.

RFI : Quelle est la situation alimentaire actuelle en Ukraine ?

Abeer Etefa : Le Programme alimentaire mondial est très préoccupé par le fait que les familles qui vivent dans les zones assiégées, et en particulier à Marioupol, ont beaucoup de mal à trouver de la nourriture. Nous avons mobilisé suffisamment d’aide pour fournir une assistance alimentaire à plus de 3 millions de personnes en Ukraine pendant un mois. Et nous tentons de mettre en place les systèmes de livraison.

Mais la situation est vraiment difficile ; en particulier dans des endroits comme Kiev, où la chaîne d’approvisionnement en denrées alimentaires est maintenant rompue. Certaines denrées arrivent, mais parfois les gens doivent attendre plusieurs jours avant de pouvoir faire des courses. Ils se passent l’information sur le lieu où arrive la nourriture et courent ensuite au supermarché. Donc très vite les étagères sont vides.

Les supermarchés et les entrepôts se vident

Ainsi, les systèmes existants qui nourrissent habituellement des dizaines de millions de personnes s’effondrent. Une partie des camions et des trains ont été détruits. Les ponts sont tombés. Et logiquement les supermarchés et les entrepôts se vident.

RFI : Quelles sont et seront les conséquences de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire ailleurs dans le monde ?

Une vague de famine se répand dans le monde entier. L’Ukraine et la Russie représentent à elles seules 30% du commerce mondial de blé. Et toutes deux sont des acteurs essentiels pour assurer la sécurité alimentaire de nombreux pays dans le monde.

Le stock mondial de blé est bon. Le problème, c’est que ces pays sont loin.

Les sanctions sur les exportations d’engrais produits en Russie auront un impact sur la production agricole dans bon nombre de pays. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont particulièrement vulnérables, face à une hausse des prix des denrées alimentaires, parce qu’ils importent une grande partie de leur nourriture.

►À lire aussi : Guerre en Ukraine: l’Afrique s’organise face aux risques de crise alimentaire

Pour la production de blé, des alternatives existent à travers le monde : en Australie, au Canada et aux États-Unis. En fait le stock mondial de blé est bon. Le problème, c’est que ces pays sont loin. Et avec l’augmentation des prix du carburant, le prix du transport augmente. Donc la guerre en Ukraine est une catastrophe qui s’ajoute à une année de faim déjà catastrophique. Le monde est bouleversé par des catastrophes climatiques, des conflits, le Covid-19 et la hausse des prix des denrées alimentaires.

Et tout cela aura un impact grave sur le monde. Prenez l’exemple du Programme alimentaire mondial : nous devons dépenser 71 millions de dollars par mois supplémentaires pour acheter exactement la même aide alimentaire qu’en 2021. Cela représente quatre millions de personnes, quatre millions de personnes que nous n’arrivons plus à nourrir.

Face à cette situation, quelles sont les priorités du PAM ? Pour quels pays demandez-vous des fonds aux donateurs internationaux ?

Nous appelons la communauté internationale à aider tous les pays dans le besoin. Il y a deux jours, une conférence de donateurs pour le Yémen s’est terminée, mais nous n’avons même pas collecté 11% de ce dont nous aurions besoin cette année.

Et même pour l’Ukraine, nous n’obtenons pas les financements nécessaires. Alors que les besoins humanitaires augmentent partout dans le monde. Les grandes organisations internationales n’ont plus les ressources pour venir en aide aux plus vulnérables, qui sont pourtant de plus en plus nombreux.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.