Politics

Les castors sont nos meilleurs alliés contre le réchauffement climatique



Les castors passent le plus clair de leur temps à bâtir des barrages. Véritables ingénieurs naturels, ces rongeurs ont besoin d’une eau suffisamment haute pour pouvoir construire une entrée sous-marine à leurs abris afin d’y être en sécurité. Mais sans le savoir, ils contribuent aussi à lutter efficacement contre certaines conséquences du réchauffement climatique.

Lors d’une expérience dont les résultats ont été publiés en juin 2022, des chercheurs ont inséré 69 castors dans treize affluents de la Skykomish River, dans l’État de Washington, afin d’étudier les effets de leur présence sur la température de l’eau. Lors de l’année suivante, les rivières situées en aval des barrages construits par les rongeurs ont enregistré une baisse de température de 2,3°C.

En créant des retenues d’eau, les castors font augmenter le niveau de l’eau. En butant contre la structure faite de branchages, le courant creuse le lit de la rivière, augmentant encore plus la profondeur de la retenue d’eau. Or, plus l’eau se trouve en profondeur, plus elle est froide.

Climatiseur naturel

En rencontrant le barrage, une partie de l’eau de surface descend, se mélange à celle du fond, et c’est toute la rivière qui s’en retrouve rafraîchie. Une baisse de température qui fait beaucoup de bien lors des vagues de chaleur, un phénomène climatique de plus en plus régulier et inquiétant.

«C’est particulièrement important pour les espèces sensibles à la température comme les saumons et les truites», explique à Vox la professeure Emily Fairfax, spécialiste en hydrologie.

Les espèces sous-marines ne sont pas les seules à bénéficier des bienfaits des castors. Car quand l’eau des bassins créés par les barrages s’évapore, utilisant pour cela la chaleur contenue dans l’air, «c’est comme un climatiseur qui fonctionne au milieu de la nature, en rafraîchissant l’air de trois à cinq degrés».

L’augmentation du niveau de l’eau est aussi très utile. Les barrages de castor font déborder les rivières et inondent la zone alentour. «Les plantes sont irriguées toute l’année», détaille Fairfax. Ainsi, les environs des barrages sont moins sujets aux incendies. En cas de feu de forêt, ils constituent des zones relativement protégées pouvant faire office de refuge aux animaux alentours.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.