Politics

les 20 mesures phares de Jean-Luc Mélenchon


Livio Ferrero

Pour l’élection présidentielle de 2022, Jean-Luc Mélenchon porte un programme tourné sur l’écologie et le relâchement des restrictions sécuritaires. Paris Match résume pour vous son projet en 20 mesures phares.

L’Etat intervient dans tous les domaines avec une priorité à l’égalité homme/femme

Prestations sociales : 

La suite après cette publicité

  • Proposer une garantie d’autonomie au-dessus du seuil de pauvreté à partir de 16 ans et pour chaque étudiant détachée du foyer fiscal de ses parents (soit 1 063 euros pour une personne seule).

Egalité h/f : 

La suite après cette publicité

  • Adopter une loi de lutte contre le sexisme : imposer l’égalité entre les femmes et les hommes dans les institutions politiques, administratives, économiques, syndicales et associatives. Renforcer les moyens contre les violences faites aux femmes et renforcer le planning familial. Investir 1 milliard d’euros pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Education : 

  • Augmentation des salaires des enseignants pour rattraper le gel du point d’indice (+15%) et revaloriser les grilles indiciaires dans le cadre d’une négociation avec les organisations syndicales. Rétablir un véritable corps d’enseignant·es remplaçant·es et engager un plan de titularisation des précaires de l’Éducation nationale. 
  • Rétablir le diplôme national du baccalauréat, abroger les contre-réformes du lycée, de la voie professionelle et du collège. Assurer un soutien scolaire gratuit par le service public d’éducation ; renforcer les dispositifs de rattrapage scolaire en créant 100 000 emplois jeunes, placés sous la responsabilité des enseignant·es, afin de mener des actions éducatives de rattrapage pour la génération d’élèves dont la scolarité a été perturbée par la crise sanitaire.
  • Créer 500 000 places en crèches et garantir la gratuité des crèches publiques. Dans l’enseignement supérieur : un plan pluriannuel de recrutement de 30 000 personnels statutaires sur 5 ans a minima et engager la titularisation de tou·tes les contractuel·les volontaires exerçant des fonctions pérennes. Le recours aux non-titulaires sera plafonné à 5 % des effectifs hors doctorant·es et stagiaires. 

Retraites : 

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

  • Rétablir la retraite à 60 ans et fixer la durée de cotisation pour une retraite complète à 40 ans. 

Santé :

  • Réouvrir des services d’urgences, des maternités et des EHPAD publics assurant un service de santé public de proximité à moins de 30min de chaque Français. Créer 10 000 places par an en EHPAD et ce, pendant 5 ans et recruter au moins 210 000 personnes. Créer un pôle public du médicament pour faciliter l’égal accès aux traitements, protéger la recherche de la finance et supprimer l’influence des entreprises privées dans les activités médicales et hospitalières, notamment par l’arrêt de l’accès libre des visiteurs médicaux à l’hôpital public.

Retour des gros impôts sur les plus riches, abolition des lois libérales sous le président sortant

Fiscalité :

  • Rendre l’impôt sur le revenu plus progressif avec un barème à 14 tranches contre 5 aujourd’hui et refonder l’imposition sur les revenus grâce à un impôt citoyen garantissant les recettes de l’État et celles de la Sécurité sociale et en conservant leur affectation distincte. Supprimer la flat tax et imposer les revenus du capital comme ceux du travail. Instaurer un revenu maximum autorisé : 20 fois le revenu médian soit 430 000 euros de revenus annuels. 
  • Rétablir et renforcer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Réduire la TVA sur les produits de première nécessité et réinstaurer une « TVA grand luxe » pour le financer. Mise en place d’un impôt universel. Instaurer une taxe réelle sur les transactions financières.

Economie entreprises emploi :

  • Abroger la loi El Khomri et les ordonnances Pénicaud, rétablir la hiérarchie des normes sociales, le principe de faveur et les « Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ».
  • Généraliser une 6e semaine de congés payés pour tous les salariés. Porter immédiatement le SMIC mensuel à 1400 euros nets. Fixer un salaire maximum autorisé pour limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise.

Moins de nucléaire, promotion des éoliennes et renégocier les accords du Touquet 

Ecologie :

  • Refondre la PAC et orienter les aides publiques agricoles pour favoriser la production écologiquement soutenable, l’intensité en main-d’oeuvre des exploitations et le développement des protéines végétales. Planifier la réduction progressive des doses d’engrais et de pesticides, interdire immédiatement les plus dangereux (glyphosate, etc).
  • Sortir du nucléaire : abandonner les projets d’EPR et d’enfouissement des déchets nucléaires, planifier le démantèlement de la centrale de Fessenheim. Mettre en place une convention collective unique pour les travailleurs du nucléaire et arrêter l’utilisation massive de la sous-traitance, tout en garantissant leur reconversion au fur et à mesure des fermetures de centrales. Ne prolonger aucun réacteur nucléaire au-delà de 50 ans.

Immigration :

  • Suspendre le règlement Dublin et renégocier les accords du Touquet. Prendre en charge les personnes migrantes grâce à des structures d’accueil et d’hébergement en nombre suffisant sur tout le territoire : créer un guichet unique d’accueil.
  • Rétablir le droit du sol pour les enfants nés en France, sous réserve de leur consentement. Assouplir les politiques de visas « au titre de l’asile », en veillant notamment à empêcher que les coûts des visas nationaux soient utilisés comme des mesures de dissuasion.

Interdiction de certains outils des forces de l’ordre et instauration du RIC

Justice :

  • Planifier des moyens pour la justice et recruter davantage de fonctionnaires : magistrats, greffiers, agents de la protection judiciaire de la jeunesse. Rénover les prisons et mettre fin au tout-carcéral par des peines alternatives. En finir avec la surpopulation carcérale et assurer aux personnes détenues les moyens de se réinsérer. 
  • Créer une juridiction suprême commune à la Cour de Cassation et au Conseil d’État, et supprimer la fonction juridictionnelle du Conseil d’État. Garantir le contrôle par le juge judiciaire des opérations de lutte contre le terrorisme.

Sécurité :

  • Démanteler les BAC (Brigades Anti-criminalité) et réhabiliter la police de proximité.Supprimer l’Inspection générale de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale pour les remplacer par une autorité indépendance incluant des magistrats, des universitaires, des citoyens, rattachée au Défenseur des droits. 

Démocratie : 

  • Elire l’Assemblée nationale au scrutin proportionnel départemental.Convoquer une Constituante pour passer à la 6e République, aucun parlementaire des anciennes assemblées ne pourra siéger dans cette Assemblée constituante et le projet de constitution proposé par l’Assemblée constituante sera soumis à référendum. Instaurer le Référendum d’initiative citoyenne par lequel les citoyens qui réunissent suffisamment de signatures peuvent révoquer des élus, proposer ou abroger une loi et modifier la Constitution.
  • Droit de vote à 16 ans, vote obligatoire et reconnaissance du vote blanc. Et droit de vote des résidents étrangers en situation régulière aux élections locales comme en bénéficient déjà les ressortissants des pays de l’Union européenne. Instaurer une procédure de parrainages citoyens pour l’élection présidentielle en alternative aux 500 parrainages d’élus.

Lire aussi : les vingt mesures phares d’Anne Hidalgo

Lire aussi : les vingt mesures phares de Fabien Roussel 

Lire aussi : les vingt mesures phares de Yannick Jadot



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.