Politics

le dernier bilan de l’explosion du camion-citerne s’élève à 90 morts



Publié le :

L’explosion d’un camion-citerne, le 14 décembre, a plongé la ville du Cap-Haïtien dans le deuil. Ce qui a débuté comme un accident de la route a viré à la tragédie quand des dizaines de riverains se sont précipités sur le véhicule pour récupérer le précieux carburant. Le bilan s’est encore alourdi durant le week-end et en ce début de semaine : il fait état de 90 morts. Des funérailles nationales sont prévues ce mardi 21 décembre.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Plusieurs personnes grièvement blessées lors de l’explosion du camion-citerne en Haïti sont décédées au cours des derniers jours. Brûlées pour certaines sur plus de 80% et même 95% du corps, elles n’avaient que peu de chance de survie.

Ce lundi 20 décembre, une semaine après le drame, beaucoup de patients sont encore hospitalisés. Et pour eux, Médecins sans frontières parle de plusieurs mois de prise en charge.

L’ONG, qui a dépêché une équipe d’urgence au Cap-Haïtien, se dit prête à soutenir le gouvernement. Mais elle appelle aussi au soutien d’autres partenaires tant financiers que techniques, car les structures médicales haïtiennes ne seront pas en capacité d’aider seules ces personnes atteintes physiquement et psychologiquement.

La ville du Cap-Haïtien va honorer la mémoire des victimes ce mardi 21 décembre en organisant des funérailles nationales dans sa cathédrale. Le maire-adjoint, Patrick Almonor, a indiqué que seuls 25 cercueils seront installés dans l’église Notre-Dame, la majorité de victimes, tuées sur le coup, ayant été rapidement inhumées le jour-même de la catastrophe.


► À lire aussi: Haïti: comment éviter demain de nouveaux drames comme celui de Cap-Haïtien?





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.