Politics

le bilan des arrestations après les émeutes de début janvier se précise



Publié le :

Les autorités kazakhes affirment que plus de 1 000 personnes sont détenues en ce moment. Et, parmi elles, plus de 450 sont accusées de « terrorisme et troubles de masse. Mais beaucoup parlent d’arrestations arbitraires.

Les militants le clament haut et fort depuis plusieurs jours : parmi les 464 personnes interpellées pour terrorisme, beaucoup ont manifesté pacifiquement.

La plupart des familles sont sans nouvelles de leur proche arrêté et aucune preuve de leur implication dans des troubles massifs n’a pour le moment été fournie par les autorités kazakhes.

Des militants prodémocratie qui ont manifesté début janvier contre l’augmentation des prix de l’énergie sont aujourd’hui emprisonnés.

D’autres qui ont été relâchés font état de tortures et de mauvais traitements pendant leur détention. La police les aurait frappés, aurait fait usage de pistolets à impulsions électriques, de marteaux, et les aurait humiliés.

Cette accusation de terrorisme, c’était l’argument des autorités kazakhes pour justifier la répression du mouvement de contestation.

225 manifestants ont été tués au cours de ces émeutes. 970 autres personnes sont détenues, mais pour des charges plus légères : vol, troubles publics ou possessions illégales d’armes.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close