Politics

La véritable histoire de la Saint-Patrick


Il faut bien l’avouer, pour la plupart d’entre nous, la Saint-Patrick du 17 mars ne rime qu’avec beuverie. Mais pour les plus curieux, le tabloïd américain Marca s’est intéressé aux origines de cette fête, et de ce fameux Patricius.

De nos jours, la Saint-Patrick est célébrée principalement en Irlande, mais ce n’était pas le cas avant le XXe siècle. La version moderne de la célébration est en réalité apparue aux États-Unis, et plus particulièrement à New York, où la première parade a eu lieu en 1762. Ceci s’explique par la part importante d’Irlandais sur la côte est américaine à l’époque. D’ailleurs, la couleur qui lui était associée n’était pas le vert comme aujourd’hui, mais le bleu.

Le saint Patrick s’appelait initialement Maewyn Succat, avant de changer son nom pour Patricius en devenant prêtre. On sait de lui qu’il est mort autour du Ve siècle, soit douze siècles avant la première parade dont on a connaissance. «C’était un citoyen romain», explique Marion Casey, une professeure adjointe d’études irlandaises de l’université de New York. «Il aurait été fait esclave à 16 ans et emmené en Irlande, où l’on ne sait pas s’il fût relâché ou s’il s’est enfui après six ans de captivité.» La plupart des informations biographiques disponibles à son sujet émanent directement du livre La déclaration écrit par Patricius lui-même. Selon la légende, il serait ensuite retourné en Irlande pour convertir les Irlandais au christianisme, et utilisait des trèfles à trois feuilles afin d’expliquer aux païens la Sainte Trinité.

Quelques traditions pour fêter la Saint-Patrick comme il se doit

Selon le National World, ce jour de fête implique presque immanquablement des parades, de la musique irlandaise, et un code vestimentaire autour de la couleur verte et des trèfles. En Irlande cependant, la Saint-Patrick est aussi une occasion de mettre en avant la culture irlandaise et avant tout le gaélique irlandais, la langue celtique traditionnelle de l’île. Ainsi, une part importante de la population participe à la semaine de la langue irlandaise, ou en version originale, «Seachtain na Gaeilge».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ces dernières années, la Saint-Patrick s’est largement internationalisée avec d’importantes célébrations en Norvège, à Malte ou même au Japon. Quant à la consommation d’alcool comme le whiskey ou la bière, cette tradition pourrait venir du fait que, puisque la fête est d’origine pieuse, certains croyants assistent donc à des offices religieux. Les restrictions liées au Carême et concernant l’alcool ou l’alimentation sont alors levées.

Lá Fhéile Pádraig sona duit! (Joyeuse Saint-Patrick!)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.