Politics

La sécurité alimentaire désormais placée sous la tutelle du ministère de l’Agriculture



La police unique prenant en charge les contrôles de sécurité alimentaire et placée sous la tutelle du ministère de l’Agriculture est désormais réalité, après la publication jeudi 2 juin du décret d’attribution et des grandes lignes de la politique de chaque ministère au Journal officiel. Cette police, qui va intégrer une partie des agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait été annoncée le 12 mai, en réponse aux scandales alimentaires concernant les pizzas Buitoni et les chocolats Kinder.

Les décrets précisent cependant que la DGCCRF reste bien sous le contrôle du ministère de l’Economie et des Finances, “sous réserve des compétences du ministre de l’Agriculture en matière de contrôle de la sécurité alimentaire”, est-il précisé. La direction voit également ses missions placées en partie sous la tutelle du ministère de la Transition écologique, qui peut en disposer dans le cadre de ses politiques.

Pour le syndicat Solidaires CCRF & SCL, “cette décisions arbitraire annonce le dépeçage à venir de cette direction dont le personnel est chargé de la protection du consommateur”, estimant dans un communiqué que “la DGCCRF sert de bouc émissaire aux défaillances répétées de géants de l’industrie agro-alimentaire”.

Il s’agit d’une évolution importante pour la DGCCRF, jusqu’ici sous la tutelle exclusive de Bercy, mais qui intervient après les récents scandales alimentaires. Au total, 56 cas de contamination à la bactérie E.coli avaient été provoquées par la consommation de pizzas Buitoni, alors que plus de 300 cas en Europe, confirmés ou probables, ont été identifiés comme liés à la présence de salmonelle dans des chocolats Kinder.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close