Sports

La course au MVP | Et pourquoi pas Devin Booker ?


« Devin Booker est clairement dans le débat pour être MVP. Quiconque dit le contraire est tout simplement fou« . Celui qui s’exprime n’est pas Monty Williams ou Chris Paul, mais Doc Rivers. Le coach des Sixers est en NBA depuis les années 80, et il a Joel Embiid dans ses rangs, et il fait donc la promo de Devin Booker.

Kyrie Irving en fait son MVP de la saison. Damian Lillard et Isiah Thomas aussi. Même le Shaq plaise la cause de Booker, mais c’est surtout histoire de se venger de l’affront subi en 2005 lorsque la presse lui avait préféré Steve Nash.

« Steve Nash a été MVP en gagnant plus de 60 matches avec des moyennes de 16 points et 11 passes. Booker va gagner plus de 60 matches avec 26 points et 6 rebonds de moyenne, et il ne sera même pas considéré » a-t-il posté sur Instagram.

Il faut dire que l’arrière des Suns fait tout pour mettre le doute dans la tête des votants. Il est le meilleur joueur de la meilleure équipe de la NBA, et de loin (neuf victoires d’avance sur les Grizzlies), ça lui donne déjà quelques points. On se souvient d’ailleurs que c’est ce qui avait justement permis à Steve Nash de rafler la mise en 2005. A l’époque, beaucoup pensaient que le trophée était promis à Shaquille O’Neal, monstrueux avec le Heat, et pourtant les votants avaient opté pour Nash pour le bilan collectif des Suns. Certes Booker ne fait pas tourner la boutique des Suns, mais il a beaucoup progressé en défense. D’ailleurs, c’est même devenu l’un des meilleurs défenseurs à son poste.  En l’absence de Chris Paul, il a aussi prouvé qu’il pouvait monter la balle, mais aussi se comporter en leader.

La presse US vote Nikola Jokic

C’est clairement ces dernières semaines que Booker a marqué des points au propre comme au figuré. Depuis le All-Star Game, il tourne à 30.3 points de moyenne à 54% aux tirs, avec 6.8 passes, 4.4 rebonds de moyenne. Sur cette période de 13 matches, Phoenix affiche un bilan de 10 victoires pour 3 défaites. Rappelons que Chris Paul vient seulement de reprendre…

« J’ai vu que Devin était à la 9e place » réagit Monty Williams à propos du classement de la NBA sur les meilleurs joueurs de la saison. « OK, c’est quoi le critère ? Chaque année, on a l’impression que les critères évoluent. Mais il s’agit de gagner et de faire des stats. Quel est l’impact sur les victoires ? Je n’en sais rien, et c’est difficile de faire un jugement comme coach, car si je le fais, je vais perdre beaucoup d’énergie car deux de nos joueurs ne sont pas aux places où ils devraient être. »

Justement, ESPN vient de dévoiler le dernier pointage de 100 journalistes nord-américains. C’est idéal pour avoir la tendance actuelle, et on découvre qu’ils optent pour Nikola Jokic plutôt que Joel Embiid. Devin Booker n’apparaît qu’en 7e place, et Chris Paul en 10e. Cela n’a rien d’officiel mais seuls trois journalistes placent Booker sur le podium. En clair, pour nos confrères, il n’est pas un candidat sérieux au titre de MVP.

Depuis le All-Star Game, Booker a pourtant prouvé qu’il était « valuable », et c’est la blessure de Chris Paul qui lui a permis de franchir un cap dans le leadership. Ses Suns archi-dominent la NBA, au point que certains les comparent aux Spurs de 2014. En attaque comme en défense, il n’y a quasiment aucune faille, et Booker en est le parfait représentant. Souvenons-nous d’ailleurs qu’en 2014 justement, les Spurs avaient terminé numéros 1 de la saison régulière, après avoir perdu en finale en 2013. Une situation identique aux Suns, et à l’époque, Tim Duncan et Tony Parker n’étaient que 12e et 13e des votes pour le MVP.

NOTRE TOP 5 AU 29 MARS 2022

1 – Joel Embiid (Sixers)
Bilan : 46 victoires, 28 défaites – 2e à l’Est.
Matchs : 61 disputés sur 74 possibles.
Stats : 29.9 pts, 11.4 reb, 4.2 pds, 1.1 int, 1.5 ctr et 3.0 pdb en 33 min.
Pourcentages : 49% aux tirs, 36% à 3-pts et 82% aux lancers.

2 – Nikola Jokic (Nuggets)
Bilan : 45 victoires, 31 défaites – 6e à l’Ouest.
Matchs : 69 disputés sur 76 possibles.
Stats : 26.3 pts, 13.6 reb, 8.0 pds, 1.4 int, 0.9 ctr et 3.7 pdb en 33 min.
Pourcentages : 58% aux tirs, 35% à 3-pts et 81% aux lancers.

3 – Giannis Antetokounmpo (Bucks)
Bilan : 46 victoires, 28 défaites – 3e à l’Est.
Matchs : 61 disputés sur 74 possibles.
Stats : 29.7 pts, 11.6 reb, 5.8 pds, 1.0 int, 1.4 ctr et 3.2 pdb en 33 min.
Pourcentages : 55% aux tirs, 30% à 3-pts et 72% aux lancers.

4 – Devin Booker (Suns)
Bilan : 61 victoires, 14 défaites – 1er à l’Ouest.
Matchs : 64 disputés sur 75 possibles.
Stats : 26.5 pts, 5.0 reb, 4.9 pds, 1.2 int, 0.4 ctr et 2.5 pdb en 34 min.
Pourcentages : 47% aux tirs, 38% à 3-pts et 87% aux lancers.

5 – Jayson Tatum (Celtics)
Bilan : 47 victoires, 29 défaites – 4e à l’Est.
Matchs : 71 disputés sur 76 possibles.
Stats : 27.1 pts, 8.1 reb, 4.3 pds, 0.9 int, 0.6 ctr et 2.9 pdb en 36 min.
Pourcentages : 45% aux tirs, 36% à 3-pts et 86% aux lancers.

Mentions : Luka Doncic (Mavericks), DeMar DeRozan (Bulls), Ja Morant (Grizzlies), Kevin Durant (Nets), Karl-Anthony Towns (Wolves)…



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.