Politics

Hand: le Paris SG accroché à Elverum et sous pression avant le barrage retour de C1


Après avoir maîtrisé leur sujet pendant 45 minutes, les handballeurs du Paris SG ont craqué dans le dernier quart d’heure et concédé le match nul 30 à 30 en Norvège contre Elverum en barrage aller de la Ligue des champions.

Les coéquipiers de Luka Karabatic se retrouvent ainsi sous pression avant le match retour, dans huit jours dans leur salle de Coubertin (jeudi, 20h45): ils devront s’imposer ou faire un match nul en encaissant moins de 30 buts pour rejoindre les quarts de finale à la mi-mai.

Au tour suivant, ce sont les Allemands de Kiel, quadruples champions d’Europe, qui attendent leur adversaire pour se disputer une place au Final 4 de Cologne (Allemagne), programmé à la mi-juin.

Mercredi dans une salle copieusement garnie à Elverum (2.500 spectateurs), les Parisiens ont pourtant dominé les débats pendant 45 minutes, notamment grâce aux parades de Yann Genty (13 au total à 30%).

Dans la continuité de son match de championnat à Nancy dimanche (12/12, dont 7 penalties), le pivot polonais du PSG Kamil Syprzak, a été le joueur parisien le plus en vue, inscrivant 12 buts (dont 3 penalties) sur 13 tentatives.

Devant au score depuis la première minute de jeu, les joueurs de Raul Gonzalez ont porté leur avance jusqu’à cinq buts en début de seconde période, 20-15 à la 35e minute puis 22-17 à la 40e minute.

Mais ils ne sont jamais parvenus défensivement à casser la relation entre les arrières Stig Moen Nielsen, Eric Johansson et Tobias Grondahl, avec les deux pivots Endre Langaas et Thomas Solstad.

Langaas (6) et Solstad (9) ont inscrit à eux deux la moitié des buts d’Elverum, alors que Solstad a été désigné meilleur homme du match. Le pivot norvégien de 25 ans a toutefois dû quitter le terrain en fin de partie, touché à la cheville droite.

Elverum est revenu à égalité à dix minutes de la fin (24-24) et a même pris les commandes grâce à Eric Johansson (27-26 puis 28-27) dans les cinq dernières minutes.

La joie des Norvégiens d'Elverum, après avoir égalisé (30-30) à la dernière seconde à domicile contre le Paris Saint-Germain, lors du barrage aller de la Ligue des Champions, le 30 mars 2022 en Norvège (NTB/AFP - Geir Olsen)
La joie des Norvégiens d’Elverum, après avoir égalisé (30-30) à la dernière seconde à domicile contre le Paris Saint-Germain, lors du barrage aller de la Ligue des Champions, le 30 mars 2022 en Norvège (NTB/AFP – Geir Olsen)

Impeccable sur le poste de demi-centre, le Néerlandais Luc Steins (7 buts) a remis le PSG devant (30-29) au score, mais Johansson a arraché l’égalisation à la toute dernière seconde (30-30).

Les Norvégiens, qui restaient sur huit revers consécutifs en Ligue des champions lors de la phase de groupes et qui avaient arraché leur qualification en barrages grâce à la sixième place de leur groupe, étaient pourtant privés de leur meilleur joueur, l’arrière droit hongrois Dominik Mathé, blessé à un genou.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close