Politics

États-Unis: Un des “Beatles” de l’EI condamné à la prison à vie



WASHINGTON (Reuters) – Alexanda Kotey, ancien membre du groupe Etat islamique, geôlier et bourreau de plusieurs otages occidentaux, a été condamné vendredi aux Etats-Unis à la prison à vie par un magistrat américain.

Membre d’un groupe surnommé “Les Beatles”, pour leur accent britannique, devenu tristement célèbre en diffusant les vidéos de décapitation de quatre ressortissants américains, les journalistes James Foley et Steven Sotloff ainsi que les travailleurs humanitaires Kayla Mueller et Peter Kassig, Alexanda Kotey a été capturé en Irak avant d’être transféré.

Avec ses complices, il fut aussi le geôlier de quatre otages français – les journalistes Nicolas Hénin, Pierre Torres, Didier François et Edouard Elias – entre juin 2013 et avril 2014 à Alep, à une époque où le groupe Etat islamique étendait son emprise sur le nord de la Syrie.

Tout au long du procès, les familles de leurs victimes ont décrit leurs conditions de captivité et abordé leur mort.

“Je ne vous haïrai pas”, a déclaré Paula Kassig, la mère de Peter Kassig. “Cela m’rapporterait tant de tristesse, tant de peine et d’amertume. Mon coeur est cassé mais ouvert, pas détruit.”

L’avocat d’Alexanda Kotey s’est efforcé au cours du procès de souligner les efforts déployés par son client pour se faire pardonner, notamment en rencontrant les familles de certaines de ses victimes.

Né au Royaume-Uni, Alexanda Kotey a été déchu de sa nationalité britannique.

Le leader présumé du groupe, le Britannique Mohammed Emwazi, qui supervisait les exécutions d’otages, a été tué par une frappe de drone en 2015. Le quatrième “Beatles”, Aine Lesley Davis, a été arrêté en Turquie où il a été condamné pour terrorisme.

(Jan Wolfe; version française Nicolas Delame)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close