Sports

Enfin le déclic pour les Pistons ?


Et de trois ! Après Boston et Cleveland, Detroit a accroché sa troisième victoire en quatre matchs sur le parquet de Charlotte cette nuit. Un succès en prolongation (126-127) à au parfum de revanche pour les Pistons qui avaient pris l’eau à domicile face à ces mêmes Hornets il y a deux semaines.

« Ils ont marqué 150 points contre nous lors du dernier match (141 en fait). C’est la seule motivation dont on avait besoin », a souligné Saddiq Bey, parmi les hommes du match avec ses 28 points à 11/18, permettant au passage à mettre fin à une série de 15 victoires de Charlotte face à Detroit.

Au-delà du résultat, c’est surtout dans le contenu que Detroit affiche un visage de plus en plus intéressant, malgré l’absence de Marvin Bagley III, récupéré lors de la « trade deadline ».

Un socle qui se met en place

Après une première mi-temps encourageante, les Pistons ont dû s’employer pour rester dans le match, faisant preuve d’une grosse force de caractère pour forcer une prolongation d’abord puis pour l’emporter sur un tir à la vie à la mort signé Kelly Olynyk.

Le héros de la soirée a été le symbole de ce renouveau au sein de la formation de Dwane Casey et voit lui aussi un déclic dans cette 15e victoire de la saison, notamment sur l’état d’esprit plus collectif de son équipe.

« Nous avons fait du très bon travail pour jouer ensemble et tirer dans la même direction. Parfois, vous avez une jeune équipe et tout le monde essaie de trouver sa voie et sa niche et ça donne des montagnes russes. C’est difficile. Là on arrive à un moment où les choses commencent à se mettre en place », a-t-il déclaré. « Tu peux te servir du premier au dernier joueur, et ça fait du bien. C’était un bon match, du début à la fin, pas seulement à jouer, mais aussi à regarder ».

L’accumulation de jeunes talents serait-il sur le point de porter ses fruits ? Au regard du match de la nuit, la diversité des armes à disposition de Dwane Casey est intéressante, avec le feu follet Cade Cunningham, le guerrier Saddiq Bey et le talentueux Jerami Grant pour principal socle, auxquels viennent s’ajouter une flopée de « role players » comme Hamidou Diallo ou Kelly Olynyk qui ont joué les facteurs X en sortie de banc à Charlotte, sans oublier Isaiah « the tank » Stewart.

La passe décisive « clutch » de Killian Hayes

On peut également citer Killian Hayes, en qui Dwane Casey croit beaucoup. Malgré les quelques erreurs du Français, dont une perte de balle qui a failli coûter la victoire à son équipe à la toute dernière seconde du quatrième quart-temps, le coach des Pistons l’a laissé sur le terrain durant l’intégralité du quatrième quart-temps et de la prolongation.

Le Français le lui a bien rendu puisque c’est lui qui a trouvé Kelly Olynyk à la toute dernière seconde de la prolongation, sur remise en jeu.

« C’était enthousiasmant à voir. Encore un ballon du match qui revient à Killian Hayes pour avoir vu la deuxième option. Sa patience, son sang-froid dans cette situation ont été énormes », a-t-il confié, laissant entendre que le ballon aurait à l’origine dû revenir à Cade Cunningham. « J’ai vraiment été fier de nos gars. Après vingt changements de leader, je crois que qu’on s’est retrouvés jusqu’à -5 en prolongation. Il y a un mois, on aurait sans doute perdu la tête. Mais là, nous sommes restés soudés ».

Kelly Olynyk a également félicité son meneur sophomore, auteur de 6 points (à 3/7), 7 rebonds et 7 passes décisives, pour son choix sous pression qui s’est avéré payant.

« C’était une situation difficile, mais il faut savoir faire la bonne lecture et réagir. J’ai vu une ouverture et évidemment Killian l’a vu aussi. C’est la moitié du boulot de fait », a-t-il conclu.

Sans complexe et à l’aube d’une fin de saison sans enjeu, Detroit pourrait encore en surprendre plus d’un.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Jerami Grant 35 32.1 40.5 32.6 84.3 0.7 3.5 4.1 2.4 1.9 1.0 1.1 2.3 18.7
Cade Cunningham 46 31.7 39.5 31.9 85.4 1.0 4.6 5.5 5.1 3.5 1.2 0.7 3.0 16.0
Saddiq Bey 60 33.5 38.7 34.2 83.4 1.4 4.3 5.8 2.8 1.3 0.9 0.2 1.6 15.7
Marvin Bagley Iii 4 22.4 51.3 16.7 45.5 2.2 3.2 5.5 0.2 0.2 0.5 0.2 1.5 11.5
Hamidou Diallo 53 22.3 49.8 26.4 66.1 1.2 3.7 4.9 1.2 1.0 1.2 0.3 2.5 11.2
Frank Jackson 43 22.5 41.0 31.9 79.5 0.3 1.3 1.6 1.0 0.8 0.5 0.2 1.7 10.9
Trey Lyles 51 19.4 45.6 30.1 78.4 1.2 3.6 4.8 1.1 1.1 0.4 0.5 1.8 10.4
Kelly Olynyk 23 19.9 39.4 29.1 69.8 1.5 3.3 4.8 2.8 1.6 0.9 0.5 2.4 9.0
Isaiah Stewart Ii 52 25.9 52.1 16.0 68.8 3.1 5.3 8.4 1.1 1.2 0.3 1.1 2.9 8.4
Cory Joseph 49 24.6 45.5 43.5 85.5 0.4 2.2 2.6 3.9 1.4 0.7 0.3 2.2 8.2
Josh Jackson 39 18.1 41.0 26.5 71.4 0.4 2.7 3.2 1.3 1.0 0.5 0.5 1.8 7.1
Derrick Walton, Jr. 3 36.1 23.1 23.1 100.0 0.7 2.7 3.3 7.0 3.7 2.3 1.3 2.7 6.3
Killian Hayes 48 24.3 36.0 27.0 80.4 0.5 2.4 2.9 4.1 1.7 1.0 0.5 2.7 6.0
Cassius Stanley 9 17.2 41.3 23.5 100.0 0.6 1.6 2.1 0.4 0.7 0.6 0.2 1.9 5.8
Justin Robinson 5 18.2 32.1 38.1 33.3 0.4 1.0 1.4 1.8 1.0 0.2 0.2 1.6 5.6
Luka Garza 29 11.7 44.4 34.1 64.3 1.7 1.3 3.0 0.6 0.6 0.3 0.1 1.7 5.2
Saben Lee 28 14.6 37.7 27.3 76.7 0.4 2.0 2.4 2.3 0.9 0.9 0.4 0.9 4.9
Rodney Mcgruder 35 13.7 46.6 42.5 71.4 0.5 1.4 1.9 0.9 0.4 0.4 0.1 1.0 4.7
Micah Potter 3 10.3 45.5 0.0 100.0 1.3 1.7 3.0 0.0 0.3 0.3 0.3 1.3 4.0
Cheick Diallo 3 10.2 37.5 0.0 83.3 1.3 2.7 4.0 0.0 0.3 0.3 0.0 2.0 3.7
Deividas Sirvydis 3 8.9 10.0 14.3 0.0 0.0 2.0 2.0 0.3 0.0 1.0 0.3 1.3 1.0
Jamorko Pickett 6 7.8 10.0 14.3 0.0 0.3 1.2 1.5 0.2 0.5 0.0 0.2 0.5 0.5
Isaiah Livers 1 4.7 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 1.0 1.0 0.0
Trayvon Palmer 1 16.8 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 0.0 1.0 0.0 0.0 2.0 0.0
Jaysean Paige 1 6.6 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 1.0 1.0 0.0 0.0 2.0 0.0



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.