Politics

Encore un Aïd confiné pour les travailleurs migrants musulmans de Singapour, après deux ans de Covid



Publié le :

C’est le troisième ramadan que les travailleurs migrants musulmans de Singapour ont vécu confinés, dans des dortoirs gigantesques et souvent surpeuplés. Ces hommes, qui viennent notamment du Bangladesh subissent toujours des règles sanitaires différentes du reste de la population qui reprend, elle, sa vie normale. Entre espoir et épuisement, ils ont tenté malgré tout de fêter l’Aïd el-Fitr.

Avec notre correspondante régionale, Gabrielle Maréchaux

La fête qui marque la fin du ramadan, l’Aïd-el-Fitr, Zakir l’a passée dans son dortoir à Singapour. Comme 300 000 autres hommes, ce Bangladais est venu dans cette ville ultra-moderne pour aider sa famille et construire la « skyline » futuriste de Singapour. Autour de lui aujourd’hui, la confusion règne. « On n’était pas sûr de comprendre si on pouvait sortir du dortoir pour aller à la mosquée et prier ce matin. Les informations n’étaient pas claires. En fait, certains ont pu et beaucoup d’autres non. Car pour sortir en fait, il faut passer par une application où l’on peut demander la permission et avoir un pass d’accès », dit-il.

►À lire aussi : Singapour: les travailleurs migrants face à la violence et privés de liberté par le Covid-19

Envoyer des photos aux proches

Ceux qui n’ont pas pu sortir, raconte Zakir, ont tout de même revêtu leurs habits de fête pour envoyer des photos à des proches que certains n’ont pourtant encore jamais rencontré. « Un des hommes dans ma chambre, son fils est né juste avant le Covid. Maintenant, il peut parler, passer des appels vidéos à son père, mais ils se sont jamais rencontrés physiquement. Un autre de mes colocataires, il s’est marié par vidéo conférence, en juin 2020. Mais il a toujours pas rencontré sa femme en personne », poursuit Zakir.  

Avec des frontières longtemps fermées, des hommes qui se sont souvent endettés pour venir travailler, rentrer au pays est devenu pour beaucoup un mirage



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.