Politics

En manque de main d’oeuvre saisonnière, les États-Unis augmentent leur quota de visas



Publié le :

C’est une première en ce début d’année fiscale aux États-Unis: 20 000 visas de plus, soit 53 000 visas en tout, vont être accordés en 2022 pour des travailleurs temporaires. Un tiers environ seront réservés à des migrants originaires d’Haïti et d’Amérique centrale. 

Le visa H2B permet aux employeurs américains d’embaucher temporairement des étrangers pour exécuter des travaux ou des services non agricoles. 20 000 emplois saisonniers de plus pourront donc leur être proposés. Et ce, jusqu’au 31 mars 2022. Particulièrement friands de ce type de contrat, les secteurs de la construction et de l’hôtellerie-restauration. 

Avec cette mesure, les États-Unis répondent avant tout à un manque critique de main d’oeuvre saisonnière en cette période hivernale, une situation aggravé par la pandémie et qui touche notamment les stations de ski. C’est une contribution à la « reprise économique », a précisé mardi le secrétaire américain à la Sécurité intérieure.

Le nombre d’offres d’emploi a même atteint un niveau record en octobre et les entreprises peinent à recruter.

La décision de l’administration Biden intervient aussi après des mois de scandales liés à la situation des migrants à la frontière sud des États-Unis.

Ces derniers viennent en grande partie d’Haïti et des pays du Triangle du Nord (Honduras, Salvador, Guatemala). 

6500 des visas H2B supplémentaires leur sont réservés.

Retiré en janvier 2018 de la liste par l’administration Trump, Haïti faisait à nouveau partie, depuis le mois dernier, des pays éligibles. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.