Politics

des enfants tués à la frontière, victimes d’une frappe aérienne nigériane



Publié le :

Au Niger, sept enfants ont été tués, et cinq autres ont été blessés, alors qu’ils jouaient dans la cour d’une maison dans la région de Maradi, à la frontière avec le Nigeria. Ils ont été victimes d’une frappe de l’armée nigériane.

Les victimes du vendredi 18 février 2022 avaient moins de douze ans et jouaient dans une concession proche de la frontière. Le gouverneur de la région de Maradi, Chaïbou Aboubacar, a été alerté vendredi en fin de journée par les forces de défense et de sécurité. Il s’exprime sur RFI.


L’armée nigériane a effectué des frappes aériennes, et je suppose que des bandits armés étaient ciblés. Ces frappes sont tombées sur une famille côté Niger, à quelques kilomètres de la frontière. Malheureusement, au moment des faits, il n’y avait que des enfants qui jouaient dans la cour

Chaïbou Aboubacar, gouverneur de la région de Maradi

Au Nigeria, dans l’État voisin de Katsina, les autorités militaires sont engagées dans la lutte contre les groupes armés, surnommés « les bandits ». Le gouverneur de la région de Maradi a demandé à son homologue côté nigérian de prendre des mesures pour que des drames similaires soient évités.

►Lire aussi : Tous nos articles sur le Niger



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close