Politics

Décision inédite : Qatar Airways publie une vidéo pour montrer les malfaçons de ses Airbus



Entre Airbus et Qatar Airways, la guerre de communication se poursuit. Alors que le constructeur a annulé, vendredi 21 janvier, une commande de 50 A321Neo à plusieurs milliards de dollars à destination de la compagnie aérienne – une décision sans précédent dans l’histoire de l’aviation civile – cette dernière a lancé une nouvelle offensive contre le géant européen. Pour faire entendre sa colère, détaille BFMTV, elle a utilisé un procédé rarement utilisé : la diffusion d’une vidéo pour montrer que les avions d’Airbus sont truffés de malfaçons.

Dans un communiqué, Qatar Airways explique que la vidéo “montre clairement” que les défauts de peinture constatés sur les Airbus ne “sont pas superficiels et l’un d’eux endommage le système de protection contre la foudre de l’avion”. La compagnie entend également montrer, dans ses images, qu’un “autre défaut laisse la structure composite sous-jacente exposée à l’humidité et à la lumière ultraviolette, et d’autres défauts incluent des fissures et des dommages”.

Bataille coûteuse

Face à ces observations, Qatar Airways appelle Airbus à mener une enquête sur les appareils. Depuis plusieurs mois, la compagnie aérienne clame son mécontentement contre des problèmes de peinture sur les A350 qui, en s’effritant, diminue selon elle la sécurité des passagers. Elle a ainsi décidé, en août dernier, de clouer au sol plusieurs Airbus A350 avant d’annoncer qu’elle n’accepterait plus de “livraisons d’autres avions proposés à la livraison par Airbus”.

De son côté, le constructeur affirme qu’il n’y a “aucune base raisonnable ou rationnelle” pour que les régulateurs qataris aient cloué au sol ces engins. Qatar Airways a toutefois lancé, fin décembre, une procédure judiciaire à l’encontre d’Airbus. Une bataille qui pourrait coûter cher au transporteur et au constructeur. Si Airbus peut perdre plusieurs milliards en raison de l’annulation de sa commande d’A321Neo, Qatar Airways risque de son côté de ne pas avoir assez d’appareils pour accompagner son développement, détaille BFMTV, et notamment pour assurer les liaisons pour la Coupe du monde de football à la fin de l’année 2022.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close