Sports

Avec une performance historique de Chris Paul, les Suns éliminent les Pelicans


Beaucoup d’enjeu pour ce Game 6 à New Orleans. Menés 3-2, les Pelicans doivent gagner pour rester en vie et forcer le Game 7 à Phoenix. Du côté des Suns, l’occasion de clôturer cette série est idéale, car Devin Booker est de retour après avoir manqué les trois matches précédents.

Le premier quart-temps tient les promesses d’un match virevoltant, dans un Smoothie King Center plein à craquer, et qui se fait entendre. Les deux formations offrent un spectacle plaisant, très rythmé en attaque avec deux styles différents (28-28). D’un côté, les Pelicans pilonnent près du cercle, avec 18 points inscrits dans la raquette, et un Brandon Ingram au four et au moulin (5 points, 3 rebonds et 5 passes). Les Suns opèrent eux à mi-distance, à l’image d’un Deandre Ayton à 10 points à 4/4 aux tirs. Pour son retour, Devin Booker est un peu rouillé, sans surprise (2 points à 1/2 en 7 minutes).

La suite de la première mi-temps est largement plus déséquilibrée, puisque New Orleans remporte facilement le second quart-temps, 30 à 20. Grâce notamment à un 11-0 en fin de première période, et un CJ McCollum qui chauffe, les locaux s’offrent un petit matelas confortable à la pause (58-48), face à des Suns étonnamment inefficaces (7/18) malgré la montée en puissance de Chris Paul (10 points et 2 passes à 4/4 aux tirs).

Après la pause, et certainement une grosse soufflante de Monty Williams, les Suns reviennent sur le terrain avec les idées claires. Alors que CJ McCollum est handicapé par ses fautes (5) et rejoint rapidement le banc, Phoenix met la gomme en attaque (34 points, 15/20 aux tirs), sous l’impulsion d’un « CP3 » divin, qui active le mode « Point God » et dissèque la défense des Pelicans dans le troisième quart-temps (13 points, 100% aux tirs). L’escouade de l’Arizona revient furieusement à hauteur des locaux après 36 minutes (85-82).

Dans le dernier acte, l’expérience des finalistes 2021 fait la différence. Car après une dizaine de minutes à échanger des paniers avec les Pelicans, les Suns arrêtent de se faire peur et délivrent les actions décisives. D’abord par le biais de Mikal Bridges, qui intercepte un ballon important des mains de Brandon Ingram dans le « money time ». Quelques secondes plus tard, dans l’autre moitié de terrain, cette interception se transforme en un 3-points de Devin Booker, pourtant pas dans son assiette dans cette rencontre.

Mais c’est évidemment l’inévitable Chris Paul qui scelle définitivement l’issue de cette rencontre. Monumental tout au long de la rencontre, la maestro des Suns inscrit deux tirs de suite à mi-distance dans les 40 dernières secondes pour faire passer l’écart à +5. Après un échec de Brandon Ingram derrière l’arc, Jae Crowder finit le travail sur la ligne des lancers-francs et Phoenix l’emporte, éliminant les valeureux Pelicans de ces playoffs 2022.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Devin Booker, rouillé mais finalement précieux. Absent depuis la mi-temps du Game 2, l’arrière effectuait son retour pour ce 6e match de la série, alors qu’on ne pensait pas le revoir avant le prochain tour. En difficulté en première mi-temps, il est parvenu à trouver un semblant de rythme durant la deuxième période, et s’est finalement avéré très précieux dans le « money-time ». D’abord avec un gros tir à 3-points, puis avec un 2/2 plein de sang-froid sur la ligne des lancers-francs dans la dernière minute. En 32 minutes, il compile 13 points (5/12), 5 rebonds et 3 passes.

Un dernier match frustrant pour CJ McCollum. Solide depuis le début de la série, l’arrière des Pelicans finit la saison sur une note mitigée, avec une performance offensive moyenne (16 points, 7/16), troublée par des problèmes de fautes. L’ancien Blazer a en effet écopé de sa 5e faute personnelle à la moitié du 3e quart-temps, et n’est ensuite revenu sur le terrain qu’à l’entame du « money-time »… Il a donc passé une grande partie de la seconde période sur le banc, pendant que Chris Paul et les Suns reprenaient petit à petit le contrôle sur la rencontre.

TOPS / FLOPS

Chris Paul. Le meneur des Suns a signé le match le plus abouti de l’histoire des playoffs du point de vue de l’adresse : avec 33 points à 14/14 aux tirs, il a établi le record du plus grand nombre de paniers inscrits consécutivement sans échec ! Irrésistible sur « pick-and-roll », il a porté son équipe sur ses épaules à tous les instants, alors que Devin Booker était globalement en difficulté. À bientôt 37 ans, « CP3 » en a encore beaucoup sous le capot. Sans lui, les Suns repartaient à Phoenix pour une 7e manche.

Les rookies des Pelicans. Très utiles durant la sinon régulière, Jose Alvarado (11 points, 3 rebonds, 4 passes, 2 interceptions), Trey Murphy III (12 points, 4/7 à trois-points, 3 rebonds) et Herb Jones (16 points, 4 rebonds, 4 passes, 4 interceptions) n’ont pas déçu dans cette série, encore moins durant ce Game 6. Pendant que CJ McCollum mangeait son pain noir sur le banc à cause de ses fautes, les trois rookies, quasiment à eux seuls, ont maintenu les Pelicans dans le match, alors que les Suns revenaient furieusement à leur hauteur. Leur avenir à NOLA est radieux.

Les lieutenants des Suns. Les Suns ont certes eu besoin d’un immense Chris Paul pour sortir indemnes de ce Game 7, mais le festival de « CP3 » aurait été vain sans les apports XXL de Mikal Bridges et Deandre Ayton. Le premier, qui a passé 44 minutes sur le terrain, a fait de tout, comme à son habitude (18 points, 2/2 à trois-points, 3 rebonds, 2 passes, 2 interceptions). Le second, très vite en rythme dans le premier quart-temps, signe un match autoritaire près du cercle, avec 22 points (10/12), 7 rebonds et 4 passes. Malgré un Devin Booker dans le dur, Phoenix s’en sort grâce à la profondeur de son effectif autour de Chris Paul. Un test de caractère et de résilience réussi, et c’est rassurant pour la suite.

LA SUITE

Game 1 : à Phoenix, dans la nuit de lundi à mardi, face aux Mavericks ou au Jazz.

Pelicans / 109 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
B. Ingram 44 8/19 2/6 3/3 0 5 5 11 2 1 6 0 -7 21 21
H. Jones 40 5/9 1/2 5/5 1 3 4 4 5 4 2 0 +2 16 22
J. Valanciunas 27 5/7 0/1 0/0 2 6 8 4 3 1 1 0 -16 10 20
J. Hayes 12 4/7 0/1 0/0 0 0 0 0 2 0 0 0 -8 8 5
C. McCollum 33 7/16 1/5 1/1 1 2 3 1 5 0 3 0 0 16 8
L. Nance Jr. 21 5/9 0/0 5/5 6 2 8 1 3 1 1 0 +10 15 20
N. Marshall ///// ///// ///// 0
D. Graham 5 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -5 0 -1
J. Alvarado 31 4/8 0/1 3/5 1 2 3 4 4 2 2 0 -3 11 12
T. Murphy III 22 4/7 4/7 0/0 0 3 3 0 1 0 1 0 -1 12 11
Total 42/83 8/24 17/19 12 24 36 25 25 9 16 0 109
Suns / 115 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Crowder 30 3/8 1/4 2/3 0 4 4 3 5 1 2 1 +7 9 10
M. Bridges 44 7/12 2/2 2/2 0 3 3 2 1 2 4 0 +7 18 16
D. Ayton 40 10/12 0/0 2/2 1 6 7 4 4 1 0 1 +4 22 33
C. Paul 36 14/14 1/1 4/4 1 4 5 8 2 1 3 0 +17 33 44
D. Booker 32 5/12 1/6 2/2 0 5 5 3 0 0 2 0 +9 13 12
G. Lundberg ///// ///// ///// 0
C. Johnson 24 4/7 2/3 3/3 1 1 2 1 4 1 0 0 +4 13 14
J. McGee 3 0/1 0/0 2/2 1 2 3 0 2 0 0 0 +1 2 4
B. Biyombo 5 1/2 0/0 0/0 1 1 2 0 2 0 3 0 -2 2 0
C. Payne 14 1/5 1/3 0/0 0 1 1 1 1 2 0 0 -11 3 3
L. Shamet 12 0/2 0/1 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 -6 0 -1
Total 45/75 8/20 17/18 5 27 32 23 21 8 14 2 115



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close