Politics

Avant les élections législatives, les partis politiques face au grand défi des alliances



En plus du changement de nom de «La République en marche» en «Renaissance», la majorité présidentielle annonçait hier son alliance avec les partis d’Édouard Philippe (Horizons) et de François Bayrou (MoDem), ainsi que la création de la confédération Ensemble pour tenter de faire pencher la balance en sa faveur lors des prochaines élections législatives.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a réussi son pari en convaincant le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, ainsi que la direction du Parti socialiste de rejoindre les rangs de La France insoumise, et ce malgré certains différends sur le plan politique. Alors que les législatives arrivent à grands pas, la bataille s’annonce donc tendue.

Quelles sont les significations du rebranding politique de La République en marche? L’alliance menée par la majorité présidentielle va-t-elle suffire à Emmanuel Macron pour s’assurer un ancrage local face à la prouesse de Jean-Luc Mélenchon? Pourquoi Manuel Valls a-t-il rejoint le parti du président, et cela va-t-il avoir une quelconque influence sur les résultats des législatives? Où en est-on du recrutement pour la position de Premier ministre?

Clovis Casali et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités Yasmina Jaafar, de Franc-Tireur, Stéphane Vernay de Ouest-France et Pascal Jalabert, éditorialiste, dans «Politique», l’émission de France 24 en partenariat avec Slate.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.