Politics

Auto-alimentée, l’hégémonie du dollar semble infinie


Par Paul Krugman, prix Nobel d’économie 2008

D’où vient la prédominance persistante du dollar, alors que l’économie américaine n’occupe plus la position dominante qui a été la sienne pendant une vingtaine d’années après la Seconde Guerre mondiale? La réponse est qu’il existe des mécanismes en boucle qui s’auto-renforcent, et par lesquels les gens utilisent des dollars parce que d’autres gens ont recours aux dollars. Par exemple, beaucoup plus de gens veulent échanger des bolivianos et des ringgits malaisiens contre des dollars, que des bolivianos contre des ringgits. De sorte qu’il est bien plus facile et moins coûteux d’effectuer les transactions bolivianos-ringgits de façon indirecte, en utilisant le dollar comme “véhicule”. Or toutes ces opérations indirectes accroissent la taille des marchés en dollars, ce qui renforce encore l’avantage de cette monnaie. Gita Gopinath, première directrice générale adjointe du Fonds monétaire international, et Jeremy Stein, qui enseigne l’économie à Harvard, ont décrit une autre boucle de rétroaction concernant la tarification. Du fait que les prix de nombreux produits sont fixés en dollars, les actifs dans cette devise possèdent un pouvoir d’achat relativement prévisible; cela renforce la demande de ces actifs, ce qui à son tour rend l’emprunt en dollars plus attractif qu’en d’autres monnaies.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close