Sports

Adam Silver : « Il n’y a pas de plan à l’heure actuelle pour mettre en pause la saison » | NBA


Face à la flambée de contaminations en NBA, qui entraîne énormément de quarantaines (17 en octobre/novembre et déjà 104 en décembre), Adam Silver est intervenu sur ESPN pour expliquer pourquoi la saison ne serait pas arrêtée.

« Il n’y a pas de plan à l’heure actuelle pour mettre en pause la saison » a ainsi indiqué le commissionner à Malika Andrews. « On étudie évidemment toutes les options mais, honnêtement, on a du mal à trouver la logique qui nous pousserait à appuyer sur pause. On voit l’explosion de cas dans le pays actuellement. On savait à quoi s’attendre lors des derniers mois, à savoir que ce virus ne serait pas éradiqué et qu’il fallait apprendre à vivre avec. C’est ce qu’on connaît actuellement dans la ligue. »

Ce n’est ainsi plus mars 2020, quand la NBA pensait qu’arrêter la saison en attendant le passage de la première vague pourrait suffire. Le Covid-19 s’est installé durablement mais Adam Silver pense que même avec les fêtes qui approchent, la ligue peut gérer la situation, en encourageant la vaccination complète des basketteurs et entraîneurs.

« Nous avons beaucoup de données que nous regardons et parmi tous les joueurs et coachs qui ont eu leurs trois doses de vaccin, avec deux doses de vaccin à ARN messager et une dose de « boost », seul un tout petit nombre d’entre eux ont été contaminés. Et ils étaient globalement asymptomatiques ou ont eu des symptômes très légers. Nous avons surtout à faire à des joueurs qui ont eu une dose unique de vaccin J&J (Johnson & Johnson) ou qui n’ont pas encore reçu leur dose de « boost ». Je veux dire à la communauté que, par rapport aux données dont la NBA dispose, la dose de « boost » est très efficace et j’encourage tout le monde à la prendre. Globalement, nous avons 97% de joueurs vaccinés mais nous n’avons que 65% de joueurs ayant reçu une dose de « boost » et nous sommes en discussions poussées avec le syndicat des joueurs afin de faire augmenter ce deuxième nombre. »

Adam Silver a également indiqué que 90% des nouvelles contaminations en NBA étaient dues au variant Omicron, puisque la ligue séquence tous les échantillons analysées. Faisant ce même constat, et en partant du principe que les athlètes vaccinés ont peu de chances de développer des formes sévères et que ce nouveau variant est plus contagieux mais finalement moins létal, la NFL a d’ailleurs de son côté changé son protocole sanitaire, en ne testant désormais que les joueurs non-vaccinés, ou les vaccinés qui présentent des symptômes.

Du côté de la NBA, Adam Silver explique que ce n’est pas l’option préconisée par le groupe de docteurs qui conseillent la ligue depuis le début de la pandémie.

Quant à savoir s’il est sûr pour les fans de se rendre dans les salles, le commissionner répond là qu’il s’agit d’un choix individuel, et que les franchises se soumettront aux mandats locaux. Mais il assure que si les fans se font vacciner, qu’ils reçoivent leurs doses de « boost » et portent correctement leurs masques, ils devraient pouvoir vivre leur vie de façon (presque) normale, et donc pouvoir se rendre aux matchs de leur club favori.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.