Politics

À Long Island, les requins prennent les pieds pour des poissons



Six attaques en un mois, dont cinq en deux semaines: Long Island, une grande île accolée à New York, et située à une centaine de kilomètres seulement du lieu de tournage des Dents de la mer, traverse en ce moment une vague d’attaques de requins. Depuis le 30 juin, deux sauveteurs, deux surfeurs et deux baigneurs ont été mordus sur diverses plages de l’île.

Si aucune des attaques n’a entraîné de blessures trop graves, elles ont refroidi les New-Yorkais qui souhaitaient se rafraîchir sur les plages de Long Island. Comme toujours dans ce genre de cas, les scientifiques rappellent toutefois que les requins mangeurs d’hommes n’existent pas, et que ces animaux ne s’attaquent pas intentionnellement aux baigneurs.

Cette série de morsure est très certainement à imputer à des requins-taureaux, présents en nombre dans cette zone de l’Atlantique Nord. Ces animaux peuvent atteindre trois mètres de long, mais en réalité, c’est justement si vous vous retrouvez nez-à-nez avec un mastodonte pareil que vous aurez le moins à craindre. La quasi-totalité des attaques est le fait de jeunes spécimens immatures qui, à l’occasion, mordent accidentellement un pied ou un mollet en essayent d’attraper un poisson.

Buffet à volonté

La présence de jeunes spécimens à Long Island n’a rien d’étonnant puisqu’en 2016, des scientifiques ont découvert dans South Bay, au sud de Long Island, une zone de reproduction de requins-taureaux. Ces animaux ont donc toujours nagé en nombre dans les environs.

La raison à la fréquence inhabituelle de ces attaques réside dans la présence de Menhaden de l’Atlantique, des petits poissons dont sont friands les requins. En 2020, l’État de New York a décidé de classer l’espèce comme protégée. La loi a porté ses fruits et les poissons sont désormais bien plus nombreux et plus proches des côtes qu’auparavant. Ils ont emmené leur prédateur avec eux.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.