Politics

À droite toute! Et si Valérie Pécresse s’égarait…



C’est une enquête électorale Ipsos-Cévipof-Fondation Jean Jaurès pour Le Monde, chaque mois fort attendu en raison, notamment, d’un panel imposant: plus de 12 000 sondés. En le détaillant, en auscultant les principales données, on constate sans le moindre doute possible que pour devancer Marine Le Pen au premier tour de la très prochaine élection présidentielle et ainsi accéder à la finale, Valérie Pécresse doit en priorité et coûte que coûte récupérer des électeurs qui, aujourd’hui, déclarent vouloir voter… Emmanuel Macron. 

Elle n’a pas le choix, et deux pourcentages le lui signifient avec clarté: 35% des électeurs qui avaient voté en faveur de Nicolas Sarkozy en 2012 sont aujourd’hui acquis au président sortant; 29% des Français qui avaient choisi François Fillon en 2017 sont désormais favorables à Emmanuel Macron. Insistons: si Valérie Pécresse n’en récupère pas une partie, elle sera absente du second tour. Insistons encore: pour se qualifier, elle n’a d’autre choix que d’ouvrir son spectre politique. Voilà pourquoi il est pertinent de s’interroger sur son inflexion ultra-sécuritaire, sur le bien fondé de sa pente “à droite toute”. Est-ce ainsi en effet qu’elle conquerra des “modérés”? Rien n’est moins sûr.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close